Sénégal: Immigration clandestine / Plus de 18000 migrants mineurs disparus en 3 ans - Appel pour une politique migratoire inclusive

L'organisation «Lost In Europe», un projet de journalisme d'investigation internationale, a collecté des informations selon lesquelles, en l'espace de trois (3) ans, les autorités d'une trentaine de pays européens ont perdu la trace d'au moins 18 mille 292 mineurs étrangers non accompagnés. Action pour les Droits Humains et l'Amitié (ADHA) exprime son indignation face à ces chiffres alarmants et demande la mise en place d'une politique migratoire inclusive prenant en compte les Etats africains.

18.292 migrants mineurs ont disparu ces trois (3) dernières années en Europe, selon le collectif de journalistes «Lost in Europe». Les autorités d'une trentaine de pays en Europe ont perdu des traces de milliers d'enfants et adolescents migrants non accompagnés.

Des chiffres inquiétants que dénonce Adama Mbengue, président d'Action pour les Droits Humains et l'Amitié (ADHA). «Des chiffres très alarmants qui doivent interpeller la responsabilité de tous les Etat du monde car, on parle ici de nombres très élevés d'enfants mineurs qui ont disparu pendant ces trois (3) dernières années», a-t-il déclaré face à la presse. Par conséquent, c'est une perte qui aura un impact sur le développement de nos Etats, a-t-il fait savoir. Le président de ADHA n'a pas manqué de souligner qu'il n'existe à ce jour aucun outil national et international qui permet de recenser d'une manière exhaustive le nombre de migrants qui ont disparu.

Tout compte fait, Adama Mbengue martèle qu'ADHA a toujours tiré la sonnette d'alarme pour une prise en compte sérieuse de ce problème migratoire par les Etat européens et les pays africains, en particulier. Face à cette situation choquante, ADHA dénonce «l'absence de politiques migratoires pouvant faire face au phénomène migratoire». Aussi M. Mbengue lancera-t-il un appel, tout en exigeant des pays occidentaux, aux respects de la vie des hommes qui est sacrée. «Nous exigeons des pays européens qu'ils veillent aux respects de la dignité humaine en intensifiant leurs efforts dans la lutte contre la pauvreté», a défendu le président d'ADHA.

Dans la même mouvance, Adama Mbengue exhorte les gouvernements du monde à la mise en place d'une politique migratoire de jeunesse afin d'éradiquer cette situation. Mieux, «ADHA recommande également aux pays africains en général, le Sénégal en particulier, de mener une large concertation autour de la migration irrégulière pour l'adoption de politiques et de stratégiques permettant la prise en charge effective de leurs ressortissants dont la majorité est constituée de jeunes à la recherche d'un meilleur avenir. En fait, une politique mise en place par les jeunes, pour les jeunes».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X