Cameroun: Bangangté - L'élection du maire renvoyée sine die

Après quatre heures de conciliabule, les différentes parties n'ont pas pu s'entendre hier.

Selon certains conseillers municipaux rencontrés par CT à l'issue des travaux qui se tenaient hier à huis clos, l'un des candidats, Jean Lambert Tchoumi a jeté l'éponge au profit de Mme Nana Evelyne, institutrice et ancienne directrice d'école en retraite qui souhaitait affronter Eric Niat, candidat investi par le RDPC dimanche dernier après avoir remporté les primaires internes organisées au sein du parti par 21 voix contre 19 à Jean Lambert Tchoumi sur 40 votants.

Le mandataire du Comité central du RDPC, Daniel Njankouo Lamere serait pour sa part resté sur la position du candidat investi par le parti. Devant les positions inconciliables, le préfet du Ndé, Ernest Ewango Budu qui assistait aux travaux qui ont vu la participation des 40 conseillers municipaux de la commune, contrairement à lundi dernier où ils n'étaient que 16, a renvoyé l'élection sine die. La date de la nouvelle session n'a pas été communiquée, Bangangté retient une fois encore son souffle.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X