Algérie: Massacres du 8 mai 1945 - Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif

Alger — Le centre algérien de cinématographie et de l'audiovisuel (CNCA) organise, du 7 au 9 mai, des projections de films historiques et affichage des posters d'oeuvres cinématographiques sur la révolution, en coordination avec la direction de la culture de la wilaya de Sétif, à l'occasion du 76e anniversaire des massacres du 8 mai 1945, a indiqué le responsable de programmation au Centre.

Outre la salle cinéma de la maison de la culture, ces œuvres cinématographiques seront également projetées dans plusieurs communes de la wilaya avec le strict respect du protocole sanitaire contre la covid-19, a-t-il ajouté.

Samedi 8 mai, un documentaire de Ahmed Hlalchi "l'histoire du drapeau algérien", produit par le ministère des moudjahidine, sera projeté en virtuel.

A rappeler que le CNCA a programmé, à l'occasion du mois sacré, la projection virtuelle de plusieurs productions documentaires à l'image de "Sidi Boumedienne Chouaib El Ghout" de Yahia Mouzahem, "Dar El Hadith, espace de savoir et de culte" pour Saïd Oulmi, "Rakb Sidi Chikh" de Mohamed Cherif Baka, "Timimoun" (Ahmed Laaroussi), "le rêve des aigles" de son réalisateur Mohamed Hazourli, outre "Chikh Mohamed Ben Abdelkrim El Meghili" de Larbi Lakhel.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X