Ile Maurice: Parlement - Pravind Jugnauth détaille les aides financières accordées aux employés de MK

«Air Mauritius Ltd et Airmate Ltd reçoivent une aide financière mensuelle du gouvernement sous le Wage Assistance Scheme pour payer les salaires des employés éligibles y compris le personnel navigant depuis mars 2020.» C'est en substance la réplique de Pravind Jugnauth, au député du Parti travailliste, Fabrice David, mardi 4 mai, à l'ajournement des travaux de la séance parlementaire. Ce dernier a, pendant plus de 15 minutes, dressé un tableau sombre de la situation des employés d'Air Mauritius (MK) et d'Airmate Ltd depuis sa mise en administration volontaire le 22 avril 2020.

Le Premier ministre (PM) dira que l'Air Mauritius Cabin Crew Association (AMCCA) et Airmate bénéficient du même traitement que les employés du secteur du tourisme. Il a par la suite énuméré les montants accordés aux personnels. Tout d'abord, les employés de MK et d'Airmate Ltd ont bénéficié d'un soutien de 13 mois et demi, coûtant Rs 557,8 millions au gouvernement sous le Wage Assistance Scheme et bénéficié de décaissements dans le cadre des différents plans opérés par le fonds de bien-être des employés du tourisme, basés sur des critères d'éligibilité définis.

Ainsi, selon le chef du gouvernement, pour l'exercice 2019-2020, à travers les plans éducatifs et sociaux, 33 employés de la compagnie aérienne ont perçu Rs 165 500 et du 1er juillet 2020 au 30 avril 2021, 143 ont perçu Rs 713 599. Concernant Airmate Ltd, Rs 134 000 ont été décaissées pour l'année financière de 2019-2020 pour 37 employés et Rs 92 000 ont été payées à 28 employés du 1er juillet 2020 au 30 avril 2021.

Soutien psychologique

Le soutien médical et psychologique a également été abordé. Selon le Premier ministre, MK a élaboré un programme d'assistance aux pilotes depuis mai 2020 avec l'aide d'un psychologue aéronautique, et à partir d'octobre 2020, les employés ont pu bénéficier des services de quatre psychologues. Quant à l'assistance médicale, une exigence réglementaire impose aux pilotes un examen médical une fois par an pour les pilotes âgés de moins de 60 ans et une fois tous les six mois pour les plus de 60 ans. Le personnel de cabine est également concerné, soit, une fois tous les trois ans pour les moins de 40 ans et une fois tous les 18 mois pour les plus de 40 ans.

«Aucune plainte concernant des problèmes médicaux et psychologiques n'a été signalée au ministère du Travail» conclut Pravind Jugnauth. Fabrice David n'a pas tardé à réagir face aux réponses du PM. «Je me demande pourquoi il y a eu un tel flou autour du versement du Government Wage Assistance Scheme (GWAS) à Air Mauritius Ltd et Airmate Ltd depuis mars 2020. Combien d'employés ont bénéficié du soutien financier ? En principe, les entreprises qui reçoivent de l'aide à travers le GWAS sont dans l'obligation de compléter le salaire des employés éligibles : Est-ce que MK a respecté cette condition ?»

Il a ajouté : «Je reste sur ma faim quant à mes questions concernant le watershed meeting, les honoraires des administrateurs et les 9 milliards de roupies qui devaient être injectées pour sauver Air Mauritius.»

Réagissant aux réponses du PM, la communauté des pilotes de MK nie qu'un programme de soutien pour les pilotes a été mis en place. «Des pilotes ont rencontré un psychologue et un Manager mais c'était une réunion de groupe où d'autres pilotes étaient présents. Est-ce ce qu'on appelle un programme de soutien ? Dans un programme de soutien, il ne devrait y avoir d'implication du Management.»

Selon eux, ce programme devrait aider les membres d'équipage à reconnaître, faire face et surmonter tout problème qui pourrait les empêcher d'exercer en toute sécurité. «La notion de confidentialité est primordiale. Aucun pilot ne s'exprimera dans ces conditions surtout après six mois de congé sans solde. Cela serait prendre le risque que leur congé soit étendu.»

Autre point soulevé, le contrôle médical du pilote. «Lors de ce contrôle, les oreilles, les yeux, le coeur et la condition médicale générale sont contrôlés. La santé mentale n'est pas du tout évaluée», disent-ils dans une boutade.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X