Maroc: Nouvelle éditon du Festival international du court-métrage du Souss

Le 13ème Festival international du court métrage du Souss, se tiendra du 21 au 24 mai, à Aït Melloul en mode virtuel, sous le thème "cinéma et mutations sociales".

Organisée par "L'Atelier Comédia pour la créativité cinématographique", en partenariat avec la commune d'Aït Melloul, le Conseil de Souss Massa, la Faculté des Langues, Arts et Sciences Humaines d'Ait Melloul et avec le soutien du Centre Cinématographique Marocain, cette édition rendra un hommage posthume au défunt Abdelkader Ababou, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Selon le directeur du festival, Noureddine El Alaoui, "cette 13è édition entend célébrer la création artistique à travers le court métrage (fiction et documentaire) et identifier les mutations sociales et les dérèglements que connaît le monde, à travers les différentes expériences et visions cinématographiques".

Le jury de ce festival qui rendra un hommage au critique cinématographique, Hassan Nraiss et à l'académicien, Abderrahman Tamara, comprend le réalisateur irako-allemand, Nouzad Chikhani, le réalisateur espagnol, Jorge Onieva Hermandez, la critique de cinéma, Yasmine Bouchfer, le scénariste, Mohamed El Alaoui et le chercheur en esthétique d'expression, Abdessalam Dekhan. Suite à l'avis d'inscription qui a été lancé le 20 janvier 2021, pour la participation à la 13e édition de cet événement cinématographique, 18 courts métrages de fiction et 8 documentaires sont en lice pour la compétition.

Le Festival consacre cinq prix pour cette 13è édition à savoir "prix de Souss pour le meilleur court-métrage Fictions", "Prix de Souss pour le meilleur court métrage Documentaire", "Prix Souss pour le meilleur scénario", "Prix du jury" et "Prix de l'image cinématographique".

Golden Globes

L'organisation qui attribue les prestigieux prix des Golden Globes, vivement critiquée par Hollywood pour le manque de diversité parmi ses membres, a adopté jeudi une série de réformes pour améliorer sa représentativité et tenter d'apaiser la polémique.

L'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA en anglais) est un groupe d'environ 90 journalistes qui constituent le jury des Golden Globes, parmi les prix les plus convoités aux Etats-Unis derrière les Oscars. L'organisation est au coeur de la tourmente depuis que des médias ont révélé en février dernier qu'elle ne compte aucun membre noir en son sein. Dansla foulée, un groupe d'une centaine de publicistes de l'industrie du divertissement avait officiellement écrit à la HFPA, lui intimant de mettre un terme à "ses comportements discriminatoires, son manque de professionnalisme, ses manquements éthiques et aux accusations de corruption financière", des critiques déjà formulées par le mouvement Time's Up.

Jeudi, les membres de l'association ont majoritairement approuvé une série de mesures visant à remédier à la situation, parmi lesquelles une augmentation de leur effectif de 50% dans les 18 prochains mois, avec notamment le recrutement de journalistes noirs, ainsi que la réforme du système opaque et restrictif régissant les admissions. "Le vote très majoritaire pour réformer l'Association réaffirme aujourd'hui notre détermination au changement", a déclaré dans un communiqué le président de la HFPA, Ali Sar. "Parce que nous comprenons l'urgence et l'enjeu de la transparence, nous mettrons continuellement à jour nos membres au fur et à mesure que nous progresserons pour rendre notre organisation plus inclusive et plus diA verse", écrit-il.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X