Maroc: La CIMR confirme la solidité et la pérennité de son régime

Hausse de 7,7% des provisions techniques

Dans un contexte marqué par une crise sanitaire due au coronavirus, la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR) a confirmé de nouveau la pérennité de son régime.

Approuvés lors de l'Assemblée générale ordinaire tenue mercredi 28 avril dernier, les résultats financiers de l'exercice 2020 et ceux du Bilan Actuariel ont, en effet, été approuvés par des adhérents de la CIMR qui ont pu constater l'embonpoint du régime. Des résultats certifiés par le cabinet d'actuariat indépendant Mazars Actuariat.

Selon le top management de la caisse, les provisions techniques de la CIMR se sont appréciées de 7,7% à 67 milliards de dirhams au cours terme de l'année écoulée.

En effet, « l'exercice 2020 a enregistré un solde de provisions techniques (réserve de prévoyance plus provision mathématique relative à la capitalisation et aux prestations échues et non payées) de 67.020 millions de dirhams, contre 62252 millions de dirhams, marquant ainsi une progression de 7,7% par rapport à l'année 2019 », a-t-il indiqué.

Au cours de cette rencontre tenue sous la présidence de Khalid Cheddadi, la Caisse a relevé une progression de 1.17% des actifs cotisant par rapport à 2019, ajoutant que l'année 2020 a enregistré 374 nouveaux adhérents au profit de 5536 affiliés.

« Le nombre des affiliés à la CIMR a progressé de 4,89%, atteignant un effectif global de 733.843, répartis entre actifs cotisants, au nombre de 379 879 et ayants droit, au nombre de 353.964 », a-t-elle souligné dans un communiqué. Et d'ajouter qu'en 2019, 185 753 personnes ont bénéficié d'une prestation de la part de la CIMR.

Le top management concède, en revanche, que « la CIMR a enregistré un excédent d'exploitation de 4.762 millions de dirhams en 2020, par rapport à la même période de l'exercice précédent qui a réalisé un résultat de 6.222 millions de dirhams, enregistrant ainsi une baisse de 23,5% ».

Dans son rapport, la Caisse a également estimé son portefeuille, au 31 décembre 2020, à 74.427 millions de dirhams en valeur de marché. A fin 2020, souligne le document, « les produits du patrimoine et plus-values, nets des charges, des pertes et des dotations et reprises sur provisions pour dépréciation de titres, se sont élevés à 2231 millions de dirhams contre 3.348 millions de dirhams en 2019 ». Ce qui correspond à une baisse de 39%.

Abordant le point concernant les impacts de la crise sanitaire sur la CIMR, la Caisse a noté que ceux-ci se manifesteront principalement à travers la réduction des contributions du fait de la baisse de l'emploi des contributions du fait des suspensions temporaires des adhésions, et celle des revenus financiers survenue suite au report et à l'étalement du paiement des contributions ainsi que le provisionnement des participations à la suite de l'effondrement du marché financier.

Revenant sur la pérennité du régime confirmée, le top management de la CIMR a expliqué que la projection du fonds de prévoyance réalisée dans le cadre du bilan actuariel répond aux deux critères de pérennité fixés par la charte de pilotage. Et la Caisse de préciser : «Le fonds est ainsi constamment positif sur la durée de projection et la courbe de projection est ascendante en fin de période de projection ».

Quant aux critères de pérennité fixés par la loi 64-12, elle assure les respecter ainsi que « la Circulaire de monsieur le président de l'ACAPS du 4 mars 2019 relative au contrôle des organismes de retraite de droit privé ».

Alain Bouithy

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X