Sénégal: La police judiciaire se dote d'un centre de formation

Dakar — Le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, a inauguré, vendredi, à Dakar, le Centre national de formation de la police judiciaire (CNFPJ), qui va servir, selon lui, à améliorer les enquêtes judiciaires, sur les plans technique et scientifique.

"Ce centre d'un coût global de 335.119 euros, soit 219,8 millions de francs CFA, a pour objectif de contribuer au relèvement de la qualification technique des personnels de la Gendarmerie nationale investis des missions de police judiciaire", a dit M. Kaba lors de la cérémonie d'inauguration.

"Ce centre sera, dans la lutte contre l'insécurité, un outil de garantie de l'emploi des méthodes et techniques respectueuses des droits de l'homme, de promotion de la preuve scientifique dans les procédures judiciaires", a ajouté le ministre des Forces armées.

L'ambassadrice de l'Union européenne (UE) au Sénégal, Irène Mingasson, et le général Jean-Baptiste Tine, haut commandant de la Gendarmerie nationale, ont pris part à l'inauguration du CNFPJ.

"La criminalité organisée met en œuvre des moyens de plus en plus innovants et astucieux. Elle constitue un facteur inquiétant tant pour les autorités politiques que pour les populations. Son caractère transfrontalier et diffus est une grande menace pour nos Etats, qui ont l'impératif de renforcer les capacités techniques et les méthodes d'investigation de leurs unités d'enquête", a souligné M. Kaba.

Selon lui, la densification des unités spécialisées de la Gendarmerie dans le territoire national rend "pertinente et opportune" la création du CNFPJ.

Le nouveau centre va permettre d'améliorer la formation des gendarmes affectés dans les unités de police judiciaire notamment, a-t-il dit.

"En plus de la formation des officiers de police judiciaire, le centre a pour vocation de former des techniciens en indentification criminelle, des spécialistes de la fraude documentaire, des enquêteurs [chargés] de la délinquance économique et financière", a assuré Sidiki Kaba.

Le CNFPJ sera utile à "toutes les spécialistes qui concurrent à la gestion des scènes de crime et à l'enquête judicaire", a-t-il résumé.

Le centre aidera également à lutter contre la cybercriminalité, la criminalité transfrontalière et le trafic de drogue, selon le ministre des Forces armées.

Le CNFPJ fait partie de dix-neuf infrastructures construites dans le cadre d'un "programme de sécurité intérieure" conjoint de l'Etat du Sénégal et de l'Union européenne. Un financement de 10 millions d'euros (6,5 milliards de francs CFA) de l'Union européenne.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X