Madagascar: Education - Coup d'accélérateur pour finir le programme scolaire

Semaines chargées pour les enseignants des classes d'examen. À l'École Primaire Publique Volosarika, il reste deux semaines avant de passer aux révisions. Chaque enseignant a sa propre technique. « Nous avons résumé les leçons. Le but est de pouvoir gagner du temps. Il faut aussi faciliter l'assimilation de ces leçons. Les enseignants ont estimé que les dernières leçons se termineront dans quatre semaines. Avec le peu de temps qu'on a, on est obligés de contracter les leçons », indique un enseignant dans cette école primaire publique.

Passé ce délai, les révisions vont commencer pour les élèves. « Nous allons passer aux révisions dans deux semaines. Mais cela risque d'être difficile pour les élèves qui ont été absents lors de cette reprise des cours », indique René, un enseignant. Pour les élèves en classe de 7e, le programme est quasiment achevé. « Nous avons fini 90% du programme scolaire. Il ne nous reste qu'à réviser les anciennes leçons », explique Giovanni, enseignant dans cette EPP. Les élèves, eux, sont enthousiastes à l'idée de reprendre les cours.

À l'EPP Volosarika, la reprise a été accompagnée d'un cours de remise à niveau pour ceux qui sont en difficulté. « Les enseignants ont fait un rappel des leçons, cette semaine. Le rappel concerne toutes les matières. Les nouvelles leçons commenceront à partir de la semaine prochaine », livre Mamy, un enseignant.

Classe intermédiaire

Pour les classes intermédiaires, les leçons sont récupérées auprès de chaque établissement. Chaque établissement a sa propre organisation. « Nous avons un planning pour la distribution et la récupération des leçons par les parents. Le lundi, c'est pour les parents d'élèves en classe de 11e. Le mardi, c'est le tour des élèves en classe de 10e et enfin, mercredi et le jeudi, ce sont les élèves en classe de 8e et 9e », indique un responsable d'école.

« Seuls 40% des parents ont pu récupérer les leçons de leurs enfants. Les raisons étant que d'autres n'ont pas été au courant. Nous essayons d'améliorer l'organisation », indique un responsable d'EPP. Pour les écoles privées, la récupération des devoirs à la maison n'a pas été suivie. 50% des parents sont venus, indique le directeur d'une école privée.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X