Madagascar: Or saisi en Afrique du Sud - L'extradition des suspects à l'étude

La saga continue. Un nouvel épisode de l'affaire des 73 kilos d'or saisis en Afrique du Sud, s'est joué cette semaine. Dans un communiqué publié, jeudi, le ministère des Affaires étrangères annonce que le tribunal de Kempton Park a rejeté une nouvelle demande de liberté sous caution des trois présumés contrebandiers, le 4 mai.

Dans cette missive, le ministère des Affaires étrangères indique, par ailleurs, que les autorités judiciaires sud-africaines sont en train d'étudier la demande d'extradition des trois suspects. Depuis le début de cette affaire de trafic d'or déjoué par la douane sud-africaine, le 31 décembre, Madagascar a toujours requis l'extradition des trois présumés passeurs et le rapatriement de la cargaison de métaux précieux saisie.

Le communiqué publié jeudi, rapporte que la demande d'extradition formulée par les autorités malgaches a eu le feu vert du président sud-africain. Que la balle est, actuellement, dans le camp de la justice de la nation arc-en-ciel. Concernant le rapatriement des 73 kilos d'or, il s'agit visiblement d'une toute autre affaire au regard de la missive ministérielle.

Les métaux précieux servent, vraisemblablement, de pièces à conviction dans la poursuite judiciaire engagée par les autorités de la nation arc-en-ciel contre les trois présumés contrebandiers. Les trois Malgaches sont poursuivis pour non respect des lois douanières et fiscales sudafricaines.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X