Congo-Kinshasa: La justice demande la levée de l'immunité de l'ex-Premier ministre Matata Ponyo

Matata Ponyo

La justice s'intéresse à la gestion du sénateur Augustin Matata Ponyo, l'avant dernier Premier ministre de Joseph Kabila. Le procureur de la Cour de cassation demande la levée de son immunité pour qu'il puisse être entendu dans une affaire qui concerne la gestion des fonds d'un parc agro industriel.

Une affaire nébuleuse et scandaleuse, selon le journal Le Phare de Kinshasa. Ce dossier concerne la gestion du parc agro industriel de Bukanga-Lonzo, situé dans le Bandundu. Un projet qui a connu la débâcle après avoir englouti 285 millions de dollars américains dont 205 millions auraient été détournés.

À la suite d'un rapport fait par l'Inspection générale des finances, Augustin Matata Ponyo est pointé du doigt comme l'auteur intellectuel de cette débâcle. Pour réussir cet exploit, l'ancien Premier ministre n'aurait pas respecté les procédures de passation des marchés publics comme l'exige la loi. Il aurait seul choisi le partenaire sud-africain Africom qui n'avait que trois ans d'existence.

Ces accusations ont été rejetées par Augustin Matata Ponyo dans une conférence de presse il y a quelques mois. Selon lui, la primature et le chef du gouvernement n'étaient nullement impliqués dans la gestion des fonds de ce projet.

Et, de l'étranger où il se trouve, l'ancien Premier ministre a annoncé, dans un tweet, avoir écourté son séjour pour venir faire face à la justice. Il n'est pas seul. Une sénatrice et quelques députés nationaux seraient également concernés dans cette affaire.

De Conakry où je me trouve au service de l'Afrique, j'ai décidé d'écourter mon séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice politiquement instrumentalisée. Je suis fier d'avoir servi mon pays dans la transparence et crois en la force de la vérité.

- Matata Ponyo Mapon (@Mapon_Matata) May 7, 2021

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X