Cote d'Ivoire: Dans la commune de Koumassi, les commerçants aux prises avec les délestages

Depuis plusieurs semaines la distribution d'électricité est particulièrement perturbée en Côte d'Ivoire. La CIE, la compagnie nationale d'électricité fait face à d'importants problèmes techniques qui l'empêchent d'assurer un service normal. Les délestages se font de plus en plus fréquents notamment à Abidjan, et évidemment cela impacte la vie quotidienne des habitants et le travail des commerçants. Reportage dans la commune de Koumassi.

A Koumassi comme ailleurs, les coupures quotidiennes touchent tous les quartiers à tour de rôle. Boureima Parou est réparateur de télé. « Chaque jour, il y a des coupures de courant. Ce matin, ils ont coupé mais ça n'a pas trop duré. Sans courant, on ne peut rien faire. »

Ce matin, un collègue est venu lui rendre visite avec un écran. Zoumana Karamoko répare aussi des télés. Sa boutique est au quartier Mondon à 500 m de là et lui n'a pas d'électricité ce matin. « Je viens dépanner ça chez mon collègue. Il n'y a pas de courant depuis ce matin, je ne peux pas travailler. Donc les clients se plaignent. Je viens dépanner chez lui pour pouvoir livrer les clients. Si pendant un mois, il n'y a pas de courant, je peux perdre 100 000 francs. »

Trois rues plus loin, Ali Sanogo tient un restaurant au bord d'une avenue. Chaque jour il guette ses congélateurs et frigos avec angoisse. « Hier et avant-hier, nous avons eu des coupures à plusieurs reprises. Des coupures de 3 à 4 heures de temps et, parfois même, ça dure toute la nuit. C'est ce matin que le courant est revenu. Ça gâte le poulet, ça déglace les boissons. Suite à ça, on perd beaucoup de clientèle. S'il y a des coupures, on a un manque à gagner de l'ordre de -30 à -40% sur le chiffre d'affaire quotidien. Donc c'est énorme. Et c'est toujours la même facture pour l'électricité. »

De mémoire de commerçants de Koumassi, Abidjan n'avait pas connu de telle situation depuis 1984 !

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X