Ile Maurice: Visite à Agalega - Shakeel Mohamed compte recourir à la justice

L'explication fournie par le Premier ministre sur les démarches à entreprendre par Shakeel Mohamed, et tout autre député de la circonscription de Port-Louis-Maritime-Port- Louis-Ouest (n°3) désirant se rendre à Agalega, ne convainc nullement le député du Parti travailliste (PTr).

En effet, lors d'une déclaration au Parlement, mardi, le Premier ministre, qui répondait à une interpellation de Shakeel Mohamed, posée le mardi 27 avril à l'ajournement des travaux parlementaires, a fait ressortir que rien n'interdit qu'un député se rende dans sa circonscription. Toutefois, Pravind Jugnauth a ajouté que pour se rendre à Agalega, un député doit informer l'Outer Islands Developement Corporation (OIDC). Il devrait voyager par bateau et le prochain voyage est prévu pour le 28 mai.

Cependant, selon le protocole sanitaire en vigueur actuellement, il aura à se soumettre au préalable à trois tests PCR et faire une quarantaine de 14 jours. Le bateau prend cinq à six jours pour retourner à Maurice. S'il accuse du retard, le député devra rester en quarantaine.

Interrogé, Shakeel Mohamed affirme que le Premier ministre veut tout «simplement nous empêcher de nous rendre à Agalega. Sans doute qu'il veut cacher toute la vérité sur ce qui se passe dans l'île». Le député du PTr soutient qu'il avait fait une demande pour pouvoir se rendre à Agalega bien avant que les cas locaux de Covid-19 ne se manifestent en mars et que l'OIDC a toujours fait la sourde oreille par rapport à sa requête. «Maintenant, il trouve des prétextes en mettant en avant le protocole sanitaire à respecter. Quoi qu'il en soit, je ne resterai pas les bras croisés. Je vais recourir à la justice car j'estime que mes droits de député sont bafoués.»

La dernière fois qu'un député de l'opposition s'est rendu à Agalega c'était en 2013, quand Aadil Ameer Meea avait fait le voyage en compagnie de Shakeel Mohamed, qui était à l'époque ministre.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X