Angola: Cabinda bénéficie de l'Internet par câble terrestre de fibre optique

Cabinda — La province de Cabinda dispose à partir de ce samedi d'un système de connexion par câble terrestre en fibre optique.

Le système de communication Internet, de la plus haute qualité entre Cabinda et le reste du pays, couvre également les zones frontalières de la République démocratique du Congo (RDC).

Il s'agit d'une ligne d'environ 800 kilomètres, qui relie la province de Cabinda au reste du pays et aux régions frontalières, sur un parcours en fibre optique de Luanda à Noqui (Zaïre), en partenariat avec RNT-RDC, en passant par la ville congolaise et villages de Matadi, Boma et Muanda, en partenariat avec la société Liquid Telecom, qui opère dans ce pays voisin.

Selon le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem, l'exécutif a investi dans l'amélioration des communications dans le pays, avec des plans pour mettre en œuvre le réseau à haut débit.

Manuel Homem a déclaré que ce projet apporterait à Cabinda un changement significatif dans le panorama des communications électroniques, intégrant la province au réseau national à haut débit, avec des infrastructures physiques qui relient ce point au reste du pays.

"Les opérateurs nationaux et étrangers liés au secteur des télécommunications, ainsi que les entreprises des branches du développement économique, du secteur pétrolier, entre autres, disposeront désormais de cette infrastructure qui assure une meilleure qualité de service", a-t-il souligné.

De son côté, le président du conseil d'administration d'Angola Telecom, Adilson Santos, a garanti que la mise en service du réseau de fibre optique permettrait d'améliorer les services Internet et connexion haut débit.

Le système de communication Internet, de la plus haute qualité entre Cabinda et le reste du pays, couvre également les zones frontalières de la République démocratique du Congo (RDC).

Il s'agit d'une ligne d'environ 800 kilomètres, qui relie la province de Cabinda au reste du pays et aux régions frontalières, sur un parcours en fibre optique de Luanda à Noqui (Zaïre), en partenariat avec RNT-RDC, en passant par la ville congolaise et villages de Matadi, Boma et Muanda, en partenariat avec la société Liquid Telecom, qui opère dans ce pays voisin.

Selon le ministre des Télécommunications, des Technologies de l'Information et de la Communication Sociale, Manuel Homem, l'exécutif a investi dans l'amélioration des communications dans le pays, avec des plans pour mettre en œuvre le réseau à haut débit.

Manuel Homem a déclaré que ce projet apporterait à Cabinda un changement significatif dans le panorama des communications électroniques, intégrant la province au réseau national à haut débit, avec des infrastructures physiques qui relient ce point au reste du pays.

"Les opérateurs nationaux et étrangers liés au secteur des télécommunications, ainsi que les entreprises des branches du développement économique, du secteur pétrolier, entre autres, disposeront désormais de cette infrastructure qui assure une meilleure qualité de service", a-t-il souligné.

De son côté, le président du conseil d'administration d'Angola Telecom, Adilson Santos, a garanti que la mise en service du réseau de fibre optique permettrait d'améliorer les services Internet et connexion haut débit.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X