Tunisie: Confinement général - L'effet inverse

L'annonce à la dernière minute par le gouvernement de confiner pendant une semaine toute la population à la veille de l'Aid a eu l'effet d'une bombe.

En l'intervalle de quelques heures, les bus et les trains ont été pris d'assaut par des milliers de personnes pressées de vouloir regagner leurs régions avant que la décision d'interdire les déplacements entre les gouvernorats n'entre en vigueur.

Destinée à « casser » la chaine de contamination, la mesure qui a été prise par le gouvernement sur proposition de la commission scientifique de confiner la population a eu finalement l'effet contraire.

De longues files d'attente se sont constituées devant les guichets des bureaux de poste et ceux des stations de transport sans respect du port de la bavette et de la distanciation sociale. Idem pour les souks et les marchés qui ont été envahis par une foule de citoyens pris au dépourvu par cette décision gouvernementale.

Des embouteillages monstres se sont formés sur les autoroutes.

Les images qui circulent sur les réseaux sociaux dans lesquelles on peut voir des bus bondés et des stations noires de monde à l'instar de celles de Moncef Bey e t de Bab Alioua sont flippantes.

Elles font craindre le risque que le nombre de contaminations n'explose et n'atteigne un pic incontrôlable.

Ce comportement inconscient et irresponsable des citoyens risque d'enfoncer davantage le pays dans le chaos sanitaire et de faire regretter au gouvernement d'avoir pris une telle décision. Rendez-vous dans huit jours...

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X