Tunisie: Ennahdha appelle à un dialogue national

Le mouvement Ennahdha a estimé que la crise économique et sociale que connaît le pays commande de passer, sans plus attendre, aux réformes nécessaires, en lançant un dialogue national qui fixera les priorités et les mesures à adopter sur la base de la répartition des rôles et des responsabilités.

Dans une déclaration publiée samedi, à l'issue de la réunion de son bureau exécutif, Ennahdha appelle le gouvernement et les partenaires sociaux et à faire prévaloir le dialogue, à s'asseoir à la table des négociations et à trouver des accords qui tiennent compte de la situation économique et financière difficile du pays.

Ennahdha s'est dit préoccupé par la montée des tensions sociales et les grèves observées dans des secteurs vitaux pour réclamer l'activation de certains accords et engagements.

Le parti a, par ailleurs, recommandé de durcir davantage la stratégie nationale de la lutte contre la Covid-19 et de redoubler d'effort en matière de sensibilisation et d'application du protocole sanitaire, soulignant la nécessité d'intensifier le processus de vaccination dans toutes les régions.

Ennahdha a, sur un autre plan, mis en avant les résultats » positifs » de la visite (non annoncée) effectuée par le président du mouvement, Rached Ghannouchi au Qatar.

Cette visite a pour but de renforcer la coopération entre les deux pays et d'optimiser le soutien économique et sanitaire, précise la même source.

D'après la déclaration, d'autres visites sont programmées dans des pays arabes et occidentaux, dans le cadre de ce que le mouvement qualifie de » diplomatie partisane « .

Plusieurs internautes se sont interrogés si Ghannouchi s'était rendu au Qatar en sa qualité de président du parlement ou président d'Ennahdha.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X