Sénégal: Déthié Diouf de "Visa/Les citoyens" demande que le service d'hygiène soit érigé en direction générale

Kaolack — Le président du parti "Visa/Les Citoyens", Déthié Diouf, préconise l'érection du service national d'hygiène en direction générale au regard de sa contribution dans la lutte contre le Covid-19.

Les statistiques liées à la maladie à coronavirus sont désormais "en train de chuter", en raison notamment de l'engagement du service d'hygiène qui "a fait beaucoup d'efforts dans cette lutte", a avancé M. Diouf, samedi, au cours d'une distribution de kits sanitaires.

"Nous faisons un plaidoyer fort pour demander que le service d'hygiène" soit érigé en direction générale, a plaidé Déthié Diouf lors de cette opération de distribution de kits sanitaires et de désinfection.

Le parti "Visa/Les citoyens", membre de la mouvance présidentielle, a mené ces actions dans des écoles coraniques de la capitale du Saloum, à l'école primaire de Kasnack 2 et à la gare routière dite de Nioro, pour aider à la prévention du Covid-19.

"Au Sénégal comme dans d'autres pays du monde, même si tu as un plateau technique relevé, si la communauté ne s'engage pas, on ne vaincra jamais cette pandémie à coronavirus", a-t-il dit.

"Nous ne demandons pas une direction de l'hygiène" mais l'érection du service d'hygiène en direction générale. Si cela "est fait, la santé verra ses problèmes réglés", soutient Déthié Diouf.

Le leader du parti "Visa/Les citoyens" estime que plus d'un après l'apparition de la maladie à coronavirus sur le territoire sénégalais "l'heure est à la remobilisation" contre cette pandémie.

Déthié Diouf, dont l'engagement dans ce domaine a d'abord consisté à sensibiliser contre la stigmatisation des patients atteints de Covid-19, a ensuite lancé une campagne dénommée "Corona dou diar ci mane" (le coronavirus ne passera pas par moi).

Il vient d'engager avec son parti une troisième campagne de sensibilisation et de lutte dénommée "Doggali Corona" (En finir avec le coronavirus).

Avec le service d'hygiène comme principal partenaire dans cette troisième campagne, Déthié Diouf s'est rendu à l'église des Parcelles assainies de Kaolack et a visité des "daaras" (écoles coraniques) ainsi que la gare routière dite de Nioro.

Ces différentes places ont été désinfectées et dotées de produits d'hygiène, sans compter que des formations sur la composition des formules de désinfection et de décontamination y ont été dispensées à l'initiative du parti "Visa/Les citoyens".

"Nous sommes revenus à Kaolack pour les encourager dans les efforts qu'ils avaient faits dans la lutte contre le coronavirus, mais nous sommes là aussi pour leur dire qu'il faudrait encore maintenir le cap tout en respectant davantage les gestes barrières", a-t-il déclaré.

"Aujourd'hui, même si les chiffres chutes drastiquement, les gens ne doivent pas se relâcher", a invité Déthié Diouf.

Dans cette optique, l'ambition de l'opération "Doggali corona" est d'arriver à ce que les responsables de différents lieux visités dans la capitale du Saloum "puissent continuer le travail afin que Kaolack ne puisse plus figurer sur la listes des contaminés", a-t-il expliqué.

Après Saint-Louis, Louga et Thiès, l'équipe de la campagne "Doggali Corona" a fait escale à Kaolack pour le week-end.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X