Congo-Brazzaville: Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza - Une salle de spectacles pour promouvoir la musique congolaise

La directrice générale du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza (MPSB), Bélinda Ayessa, a présenté le 7 mai aux artistes la salle construite dans le deuxième module de cet espace communément appelé Complexe culturel du Congo.

En vue de promouvoir la musique congolaise en particulier et la culture en général, Bélinda Ayessa, a eu une séance de travail avec les artistes musiciens congolais, au cours de laquelle elle a présenté la salle de spectacles de sept-cent-soixante-quinze places.

Elle a promis mettre en place une organisation afin que la programmation des spectacles au sein du Complexe culturel du Congo soit faite de façon professionnelle. Bélinda Ayessa a demandé également aux artistes musiciens d'apporter leurs contributions avant d'informer que son institution s'emploie avec les chancelleries étrangères pour accueillir les artistes des différents pays. Les activités débuteront courant juin prochain.

Les réactions

A l'issue de la visite, les artistes ont loué l'initiative et souhaité que cette salle soit mythique. Pour le président de l'Union des musiciens congolais, l'artiste musicien Pape God, c'est un réel plaisir d'avoir cette salle. « En mon nom, les artistes musiciens congolais remercient le président de la République Denis Sassou N'Guesso, patron des arts et des lettres pour avoir permis aux artistes de trouver l'espace pour s'exprimer. Les artistes congolais seront toujours derrière ce grand visionnaire. Nous remercions aussi la directrice générale du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza », a-t-il indiqué.

La star de la musique congolaise Roga-Roga n'a pas caché ses sentiments : « C'est un grand plaisir de visiter ce bijou, parce qu'il faut savoir que nous avons des artistes talentueux dans ce pays mais on n'a pas de salles de spectacles. Aujourd'hui, nous sommes très fiers d'avoir cette salle que nous avons visité et qui répond aux normes. Ceci grâce au président de la République qui ne ménage aucun effort pour l'épanouissement de la culture au Congo. Nous artistes congolais, sommes très fiers. Cette salle deviendra notre lieu, notre temple de musique. Du plus profond de mon cœur je sais que tous les artistes musiciens, comédiens, ... , prendront cette salle en otage ».

Roga-Roga a estimé que sans la paix et l'unité, les artistes ne pourront pas évoluer. Car, dit-il, c'est dans l'unité qu'on peut faire évoluer la musique congolaise.

De son côté, la sœur Belle Agniélé, s'est dite contente, parce que la musique sacrée a désormais la place pour s'exprimer. « Le manque de salle de spectacles a été souvent l'un des soucis majeurs pour l'épanouissement de la musique congolaise. Je suis fière de vous parce que vous mettez à notre disposition ce beau bijou. D'ici-là, je viendrais me produire ici », a-t-elle déclaré.

Enfin, Casimir Zoba Zao, l'un des doyens de la musique congolaise présent à cette visite, a dit sa joie en ces termes : « Nous avons fait beaucoup des salles dans le monde et nous pensons que cette salle sera demain une salle mythique. Je suis convaincu que le public viendra nombreux ici. Merci pour ceux qui ont eu l'idée de construire cette salle qui aura l'avantage d'être au centre de la ville ».

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X