Tanzanie: Face aux variants, la présidente Hassan prend des mesures anti-Covid

Face à l'arrivée de nouveaux variants sur le continent africain, la Tanzanie dévoile des mesures anti-Covid. Ce pays, où le mot « coronavirus » était encore tabou il y a quelque temps, a annoncé cette semaine de nouvelles restrictions de voyage destinées à freiner la propagation de la pandémie. Certes, le variant indien du coronavirus est l'une des principales motivations de cette décision, mais elle marque aussi une volonté de la nouvelle présidente, Samia Suluhu Hassan, de se démarquer de son prédécesseur.

L'ancien chef de l'État John Magufuli était covido-sceptique. Samia Suluhu Hassan choisit la prudence. La nouvelle présidente de la Tanzanie a fait interdire, cette semaine, tous les vols vers et en provenance de l'Inde où un variant du Covid-19 a plongé le pays dans une grave crise sanitaire. Ce variant circule désormais dans trois pays africains dont l'Ouganda et le Kenya voisins.

Pour éviter toute importation de ce variant, le ministère tanzanien de la Santé a annoncé des contrôles plus stricts pour les voyageurs en provenance des pays à risque, avec une quarantaine obligatoire de 14 jours, à leurs frais.

Pour la présidente Hassan, il n'est pas question de prendre des risques. Tout voyageur arrivant en Tanzanie devra, également, présenter un test négatif datant de moins de 72 heures, avant de rentrer sur le territoire.

Une rupture avec l'approche Magufuli. Lui qui n'avait cessé de minimiser le virus et d'affirmer que son pays en avait été libéré grâce aux prières, laissait venir des touristes par milliers sur l'archipel de Zanzibar, sans tests, ni isolement.

Celui que les Tanzaniens surnommaient le « Bulldozer » est mort fin mars, officiellement de problèmes cardiaques. Ses opposants, eux, estiment que c'était des suites du Covid-19.

► À lire aussi: En Tanzanie, le Covid est d'abord un mot à ne pas prononcer

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X