Sénégal: Diourbel / A la découverte des«ndogou Baye Fall» - Des milliers de bœufs, moutons et poulets offerts aux familles religieuses

La communauté Baye Fall offre chaque vendredi du mois béni du Ramadan des mets copieux appelés «ndogou» aux différentes familles religieuses de Touba et de Diourbel. C'est le fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, qui avait donné ce «ndigël» à Cheikh Ibrahima Fall Lamp.

Dès les premières heures de la matinée du vendredi 7 mai 2021, le dernier vendredi du mois béni du Ramadan, la maison de Serigne Assane Fall, l'un des défunts Khalifes généraux de la communauté Baye Fall du quartier Cheikh Ibrahima Fall de Diourbel refuse du monde. Les talibés venus de différents horizons du pays se bousculent, sous un soleil accablant, devant le domicile de ce guide des Baye Fall pour remettre leur contribution ou «hadiya» dans la préparation des «ndogou».

Cette affluence des talibés fait que des éléments de la Police ont été déployés sur les lieux pour veiller sur la circulation des véhicules et des personnes et de leurs biens. Des bœufs, des moutons, des chèvres et des poulets sont immolés pour la circonstance. On ne saurait connaître le nombre exact. Serigne Moustapha Seck Baye Fall raconte l'historique de ces «ndogou». «Il s'agit là d'un «ndigël» que Serigne Touba Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké avait donné à Cheikh Ibrahima Fall Lamp, consistant à préparer des «ndogou».

Cela remonte en 1916, ici à Diourbel. C'est Serigne Assane Fall qui a bâti ces deux maisons ici dans ce quartier dont l'une s'appelle Makkatal Moukaram vers l'Ouest et l'autre vers est baptisée Madinatoul Mounawwara. Il a d'abord commencé par 12 bols et un autre rempli de poulets. Apres son rappel à Dieu, c'est Mormar Talla Fall qui a pris la relève. Ensuite Serigne Moustapha Fall, Khalife général, perpétua la tradition de 1930 à 1950, Serigne Ablaye Fall de 1954 à 1975. C'est Serigne Assane Fall qui a fondé cette maison pour y préparer les «ndogou».

C'est Serigne Fallou Mbacké qui l'a appelé en 1954 pour lui donner le «ndigël» de préparer ces «ndogou» chaque vendredi. Il a amené ces mets somptueux à Ndindy à Halieu, Touba Bogo et Mbacké. De Serigne Cheikh Ibrahima Fall jusqu'à Serigne Assane Fall, on préparait du riz ou du couscous.

C'est Serigne Fallou Mbacké qui a demandé à Serigne Assane Fall de préparer les plats à base de viande et du pain, le plat de Touba. Pour rappel, aucun talibé Baye Fall n'ose goutter à ces mets lors de leur préparation», explique notre interlocuteur.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X