Sénégal: Sédhiou / Overture administrative du centre hospitalier régional Amadou T. Ba - 9 médecins disponibles sur les 24 attendus

Le nouveau directeur de l'établissement public de santé de niveau 2 a été officiellement installé dans les locaux du nouvel hôpital construit au quartier Moricounda sur la route de Marsassoum. L'établissement compte 150 lits et 19 spécialités avec des équipements médicaux de dernière génération pour un coût global de 20 milliards de CFA. Toutefois, les médecins disponibles jusqu'ici ne sont qu'au nombre de 9 pour un besoin de 24. La directrice générale des établissements de santé Dr Fatou Mbaye Sylla a rassuré des bonnes dispositions du chef de l'Etat Macky Sall à pourvoir l'établissement en personnel suffisant. Celui-ci procédera, dit-on, à l'inauguration de cet EPS dans les semaines à venir.

Après sa prise de service en janvier 2021, le tout nouveau et premier directeur de l'établissement public de santé de niveau 2 de Sédhiou a été officiellement installé hier, vendredi, au centre hospitalier régional Amadou Tidiane Bâ sis à Moricounda sur la route de Marassoum.

L'établissement occupe 6 hectares dont 4,1 bâtis et a coûté 20 milliards de francs CFA avec une capacité d'accueil de 150 lits et de 19 spécialités médicales. Du matériel flambant neuf à la pointe de la technologie et le tout dans un espace hospitalier de haut standing, le décor rassure et surtout s'il fonctionne à temps plein. Venue assister à cette ouverture officielle des services administratifs de l'hôpital, Dr Fatou Mbaye Sylla, la directrice générale des établissements de santé a réaffirmé son engagement à œuvrer pour la disponibilité des spécialités.

A ce jour, seuls 9 sont disponibles sur un besoin de 24 médecins, a fait savoir le directeur de l'hôpital Dr Ousmane Seck Dam. A ce sujet, l'honorable député Naja Hanco Sané souhaite une opérationnalité des services une fois le démarrage effectif : « c'est un sentiment de fierté qui m'anime aujourd'hui que d'avoir ce beau bijou prêt à être réceptionné par le président de la République. Il nous faut 24 médecins et présentement il n'y a que 9 qui sont présents. Il est vrai que Mme la directrice générale des établissements de santé nous a rassuré en témoignant que le président de la République a signé le décret affectant 700 médecins dans tout le territoire national mais nous ne souhaitons vraiment pas démarrer les soins ici pour ensuite référer nos malades vers Ziguinchor ou Kolda », a-t-elle déclaré à la fin de la visite du site.

La directrice générale quant à elle n'a pas souhaité s'exprimer à la presse au motif que la primeur est réservée au Chef de l'Etat lors de sa prochaine visite à Sédhiou pour l'inauguration de cet hôpital. Et l'honorable député Naja Hanco Sané d'ajouter : « si j'avais un conseil à donner au directeur d e l'hôpital, c'est de prendre soin de ce joyau pour sa durabilité. Aussi, voudrais-je exhorter le personnel à veiller à l'accueil correct des malades car un malade bien accueilli est à 50% guéri parce que rassuré ».

L'inauguration de ce centre hospitalier régional de Sédhiou est prévue dans les toutes prochaines semaines sous l'autorité du président de la République, Macky Sall. Mais déjà, l'administration est à l'œuvre pour le démarrage progressif des services et ses organes de fonctionnement.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X