Sénégal: Redécoupage administratif dans la région de Dakar - Bambilor rejette le projet, Yenne prend la moitié,Diamniadio applaudit

Le projet de redécoupage administratif dans la région de Dakar qui concerne la commune de Bambilor, n'a pas été apprécié par tous les habitants de cette localité. Hier, vendredi 7 mai, lors de la réunion du conseil municipal, la majeure partie de conseillers a manifesté son opposition en votant non. Les populations, elles-aussi sont sorties un peu partout pour se faire entendre. Elles ont érigé des barricades et brûlé des pneus pour exprimer leur désaccord.

Comme prévu, le conseil municipal de Bambilor s'estréuni hier, vendredi 7 mai sous la présidence du sous-préfet de l'arrondissement, Modou Bassirou Ndaw pour donner son avis sur le projet de redécoupage administratif dans la région de Dakar dont fait l'objet leur commune. Sur 48 conseillers présents, 36 se sont opposés à cette initiative, 11 ont voté oui. La journée d'- hier a également été marquée par des manifestations sur la route des Niayes à hauteur de l'hôtel de ville de Bambilor. Des jeunes et des femmes favorables au maire, certains arborant des brassards rouges, ont brûlé des pneus sur la route, bloquant la circulation et obligeant les conducteurs à emprunter des voies de fortunes.

Le maire de la commune de Bambilor, Ndiagne Diop qualifie ce redécoupage administratif de la commune de projet insensé. Il évoque ainsi le critère démographique pour dire que c'est plutôt Sangalkam qui doit être rattaché à Bambilor « car l'électorat du village de Bambilor est supérieur à celui de toute la commune de Sangalkam ». Poursuivant son propos, il ajoute que le décret qui est présenté au Président de la République n'a pas tenu des comptes critères économiques car « 70% du budget de la commune de Bambilor proviennent des 05 villages qui sont censés être rattachés à la commune de Sangalkam », a dit Ndiagne Diop.

Selon lui, le fait de rattacher Bambilor à Sangalkam va aussi entrainer des conséquences sur le plan économique. A l'en croire, « c'est une perte de 500 millions que la commune va perdre avec ce découpage ». A Yenne, c'est la même situation. Le conseil municipal a rejeté à l'unanimité le projet portant détachement de Ndoukhoura Peul pour le rattacher à Diamniadio.

Toutefois, le conseil s'est félicité de la création de l'arrondissement de Diamniadio avant d'adopter le projet à l'unanimité. Cependant, contrairement à la commune de Bambilor, à Diamniadio, on applaudit les deux points du projet qui a été adopté à l'unanimité par le conseil municipal.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X