Gabon: L'Aéroport de Libreville obtient le 1er Certificat d'Aérodrome en Afrique Centrale

Libreville — L'Aéroport international de Libreville s'est fait remettre lors d'une cérémonie officielle le certificat d'aérodrome Aéroport de Libreville, a rapporté dans un communiqué de presse, les autorités aéroportuaires de la capitale gabonaise.

L'Aéroport de Libreville devient donc le 1er aéroport d'Afrique Centrale à obtenir ce certificat. GSEZ se conformant ainsi aux caractéristiques internationales d'un aérodrome digne de ce nom.

Selon le communiqué, « la sécurité aéroportuaire étant un enjeu majeur, l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (l'OACI) a établi des normes de sécurité pour certifier tous les aéroports internationaux. Ces normes concernent à la fois les infrastructures et les processus. En tant que première porte d'entrée au Gabon, l'Aéroport International Léon Mba de Libreville devait se conformer aux standards internationaux ».

Avec ce certificat, ADL respecte ainsi les standards de gestion d'un aérodrome. A cela s'est ajoutée la certification en matière de gestion sanitaire délivrée par l'ACI.

Le certificat d'aérodrome étant attribué à un gestionnaire aéroportuaire, GSEZ Airport, arrivé en octobre 2018, a dû se lancer dans le processus de certification des aérodromes en collaboration avec l'Agence Nationale de l'Aviation Civile (ANAC-Gabon).

La délivrance d'une certification à un aérodrome, signifie pour les exploitants d'aéronefs et les autres organisations qui utilisent cet aérodrome, qu'il répond aux spécifications concernant les installations, l'exploitation technique, les procédures d'exploitations et qu'il est capable de continuer à y répondre pendant toute la durée du Certificat.

L'investissement pour la certification a compris entre autres :

- La redevance relative au Certificat

- Les diverses formations du personnel

- La mise aux normes des installations et infrastructures

- Les différentes études et conceptions

Le montant total des investissements s'élève approximativement à 200 millions de francs CFA à ce jour. La certification étant un processus continu, elle nécessite des investissements permanents afin de se conformer à tout instant à la règlementation.

Le certificat bien que délivré à l'aéroport a impliqué la participation de tout le personnel de l'aéroport ainsi que les autres exploitants. (ANAC, ASECNA, ONSFAG, GTA, POOL PETROLIER, COMPOL-AE, HPG, DOUANES, PAF, LES COMPAGNIES AERIENNES, LES ENTITES AU FRET, CMU).

L'Aéroport international de Libreville est le premier aéroport d'Afrique Centrale à recevoir ce certificat d'aérodrome, valable pour une durée de 3 ans, du 09 avril 2021 au 08 avril 2024, rapporte-t-on.

Ce certificat est un gage de sécurité pour les compagnies aériennes, pour les passagers et partenaires et renforce la valeur commerciale de l'Aéroport de Libreville auprès de tous les usagers (Source ADL).

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X