Angola: Les hommes d'affaires belges constatent des opportunités d'affaires

Luanda — Vingt hommes d'affaires belges connectés sont en Angola, pour explorer des opportunités d'affaires dans le domaine du diamant, avec la Sodiam et l'Endiama.

Un communiqué du ministère des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, parvenu vendredi à l'ANGOP indique que les hommes d'affaires liés à l'Antwerp World Diamond Center (AWDC), vont tenir, lundi, à Luanda, des réunions de travail avec les deux Sociétés publiques angolaises d'extraction et de négoce de diamants (Sodiam et Endiama).

L'équipe se rendra mardi dans la province de Lunda Sul pour visiter les travaux du Pôle de Développement Diamant de Saurimo (PDDS), où 26 lots sont disponibles, pour un investissement privé.

Parmi les principaux marchés de diamants dans le monde, Anvers, en Belgique, fait partie de la liste, en plus de Dubaï (Émirats arabes unis), des États-Unis d'Amérique, de l'Inde et de Hong Kong (Chine).

Les principaux acteurs du marché mondial du diamant sont De Beers, Alrosa et Rio Tinto.

Il est à noter que les revenus du diamant s'établissaient à 220,3 millions de dollars au premier trimestre de cette année, avec la vente d'un million 178 mille 420 carats, plus 26,43% de liquidités dans les caisses de l'État, selon les données de l'Endiama.

La vente à un prix moyen de 186,96 $ US le carat aura influencé positivement la collecte de cette valeur, par rapport à la même période en 2020, où les revenus des ventes d'un million 2111 mille 18 carats étaient dictés par le prix moyen de 133,84 USD, à la hauteur.

Les Émirats arabes unis, l'Inde et la Belgique ont été les principales destinations des diamants produits en Angola, selon des données récemment publiées par le secteur commercial de l'Endiama.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X