Seychelles: Un officiel - La situation du COVID aux Seychelles est gérable

L'hôpital familial de Perseverance est l'un des hôpitaux où les patients COVID-19 sont traités

(Seychelles News Agency) - Environ 80% des personnes aux Seychelles récemment infectées par le COVID-19 n'ont pas été vaccinées, a déclaré samedi un haut responsable.

Bien que les infections aient augmenté récemment, grâce au programme de vaccination de la nation insulaire qui a été déployé en janvier, les gens ne sont pas gravement malades et le système de santé n'est pas sous pression, a déclaré le ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, Sylvestre Radegonde.

M. Radegonde a déclaré à la SNA que pour le moment, la situation est gérable. Les patients COVID-19 sont traités dans deux hôpitaux - l'hôpital familial Perseverance et l'hôpital d'Anse Royale, a-t-il déclaré.

Le ministre a expliqué que les patients infectés par le virus sont stables avec des symptômes bénins. Sur une quarantaine de personnes hospitalisées, deux seulement sont dans des conditions critiques et sont actuellement dans l'unité de soins intensifs.

M. Radegonde a déclaré que la majorité des personnes infectées sont des Seychellois. Comme ils ont été vaccinés, ils présentent peu de symptômes et sont stables. "Cela montre que la vaccination a eu son effet", a ajouté M. Radegonde.

Il a ajouté que le nombre d'infections au cours de la semaine dernière fluctuait et qu'une augmentation du nombre de cas détectés était le résultat d'un plus grand nombre de tests effectués et d'une augmentation de la recherche des contacts.

Cependant, le ministre a déclaré que la situation actuelle est préoccupante. M. Radegonde a ajouté que le nombre de nouveaux cas montre qu'avec le programme de vaccination, les gens baissent leurs gardes.

" Parce qu'ils sont vaccinés maintenant les seychellois se détendent et pensent que tout va bien. Nous baissons la garde, nous ne sommes pas aussi prudents qu'avant", a expliqué le ministre.

Depuis la dernière mise à jour du ministère de la Santé, 497 nouveaux cas ont été enregistrés pendant trois jours. Cela porte le nombre cumulé de cas confirmés à 6 373.

Plus de 5 000 personnes - 5 277 - se sont rétablies du virus et 28 décès ont été enregistrés. Aucun de ceux qui sont morts du virus n'avait été vacciné.

Il y a actuellement 1 068 cas actifs, parmi lesquels 84 pour cent sont des Seychellois et 16 pour cent sont des étrangers.

M. Radegonde a déclaré qu'avec les restrictions réintroduites plus tôt cette semaine, il s'attend à ce que la situation soit maîtrisée et que la population se conformant aux réglementations sanitaires, la vie sur l'île puisse revenir à la normale.

Le ministre a déclaré que les restrictions visent la population locale et que les visiteurs sont les bienvenus dans les îles pour leurs vacances.

« Les touristes peuvent toujours venir, avec un test PCR négatif, ils sont les bienvenus. Ils peuvent se déplacer librement sur les îles sans aucun problème », a-t-il expliqué.

M. Radegonde a admis que l'administration des tests PCR et l'obtention des résultats pour les visiteurs sortants posaient certains défis, mais avec l'ouverture d'une nouvelle clinique privée offrant ce service, cela devrait maintenant se dérouler sans heurts, les visiteurs n'ayant pas à compter uniquement sur le ministère de la Santé pour les tests et les résultats.

Le ministre appelle les Seychellois et les visiteurs à prendre des précautions, à respecter les règles de désinfection des mains, à porter des masques et à maintenir une distance physique.

Un peu plus de 60 400 personnes aux Seychelles - 115 îles de l'océan Indien occidental - ont à ce jour pris des doses de Sinopharm ou de Covidshield que la nation insulaire administre à sa population adulte. Cela représente 86 pour cent de la population cible de 70 000 personnes.

La campagne de vaccination sur les trois îles principales de Mahé, Praslin et La Digue a débuté le 10 janvier et vise également les étrangers qui travaillent actuellement sur les îles.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X