Gabon: L'adhésion des Mamboundouistes à " l'exercice des ministres aux questions-réponses avec les citoyens"

Dans le cadre de leurs activités politiques ordinaires, les Mamboundouistes ont échangé leurs points de vue, le samedi 08 Mai 2021 à partir de 10 heures, sur le sujet qui préoccupe la Nation, sous la conduite de leur Président, Guy-Constant Titus KOUMBA.

A l'entame des travaux, le Président a tenu à saluer au nom des Mamboundouistes, la mémoire de Monsieur Fidel ANDJOUA ONDIMBA décédé le 18 Avril 2021 à Libreville. Ce grand patriarche respecté qu'il fut dans la province du Haut-Ogooué laisse une forte emprunte au plan culturel dans l'histoire contemporaine de cette province.

Au demeurant, se souvenant que c'est à la suite du dégel politique issu de la rencontre historique du 19 Avril 2006 entre feu le Président de la République de l'époque, son Excellence Omar BONGO ONDIMBA et feu le Président Fondateur de l'Union du Peuple Gabonais (UPG), Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, une tournée politique fut organisée à travers l'ensemble du territoire par le Président Pierre Mamboudou. L'étape de la province du Haut-Ogooué reste mémorable pour les Mamboundouistes.

En effet, Monsieur Fidel ANDJOUA avait réservé un accueil des plus chaleureux à la délégation de l'UPG conduite par son Président Fondateur. En souvenir de cet acte hautement patriotique, les Mamboundouistes adressent à la famille de ce patriarche, leurs sincères condoléances.

Passant à l'examen du point inscrit à l'ordre du jour, les Mamboundouistes ont focalisé leur attention sur le discours à la Nation du 31 Décembre 2020 du Président de la République, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA à travers lequel il annonçait qu'à partir de 2021, chaque trimestre, les Ministres se plieront à une session de questions-réponses avec les citoyens. Cette session déclarait-il, « que je conçois comme un grand moment de démocratie, sera retransmise à la télévision et la radio. C'est une innovation majeure, fondamentale qui vise à accroitre la transparence de l'action publique, mais aussi à vous permettre d'évaluer l'efficacité, la pertinence de l'action publique et à recueillir vos suggestions (... ) ».

Les Mamboundouistes ont marqué leur adhésion à cette annonce au regard de l'intérêt substantiel que cette session viendrait ouvrir un espace nouveau de communication entre le Gouvernement et le Peuple gabonais.

Dans le même élan, cette session permettrait à nos concitoyens de se saisir par l'intelligence, de l'exécution de la feuille de route de chaque membre du gouvernement, de l'évaluer et de juger la performance individuelle de chaque Ministre.

Quatre (04) mois après l'annonce de cette session par le Président de la République, les Mamboundouistes constatent pour le déplorer, le silence du Gouvernement quant à la matérialisation de l'instruction présidentielle.

Pour les Mamboundouistes, la promesse par le Chef de l'Etat de la mise en place de cette session de questions-réponses constitue un engagement à l'endroit des gabonaises et gabonais. Ainsi, la non tenue de cette session dans les plus brefs délais entacherait la crédibilité du Discours du Chef de l'Etat en « désacralisant » sa parole.

Toutefois, les Mamboundouistes suggèrent que cette session soit placée sous la supervision de la Haute Autorité de la Communication (HAC), organe de régulation des médias, qui sera chargée de la mise en place des conditions préférentielles pour la réussite de celle-ci avec un panel de journalistes de qualité des secteurs public et privé chargés de l'animer.

Aussi, souhaitent-ils que l'ouverture de cette session soit faite par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement qui viendrait rappeler la déclinaison de l'offre politique proposée lors de sa déclaration de politique générale devant les Députés à l'Assemblée Nationale.

S'agissant de l'ordre de passage, les Mamboundouistes estiment qu'il doit être défini conformément au décret de nomination des Membres du gouvernement.

Enfin, les Mamboundouistes pensent que cette session de questions-réponses viendrait participer à la transparence et l'efficacité en matière de bonne gouvernance dans l'action publique.

Fait à Libreville, le 08 Mai 2021

Le Bureau

Dans la même rubrique

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X