Burkina Faso: Medias du Nord - Un programme d'appui aux radios frontalières envisagé

Le ministre de la Communication, des Relations avec le Parlement, Ousseni Tamboura, a échangé avec les acteurs des médias de la région du Nord, le jeudi 6 mai 2021 à Ouahigouya.

Comment informer la population sans être inquiétée dans une région en proie à l'insécurité ? Comment une entreprise de presse peut survivre quand les partenaires au développement se font rares et l'assiette financière s'amenuise ? Comment accompagner les populations à être plus résilientes face au terrorisme ? Ce sont, entre autres, les défis auxquels sont confrontés les médias de la région du Nord. Face au ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ousséni Tamboura, le 6 mai 2021 à Ouahigouya, les acteurs ont exposé ces préoccupations. Selon lui, ce cadre lui a permis non seulement de partager la vision du gouvernement aux professionnels de médias, mais aussi de donner des pistes de solutions aux préoccupations soulevées. Ainsi, en termes de solutions, « les organes de presse doivent développer des programmes de radios qui sensibilisent la jeunesse à ne pas se faire enrôler dans les camps des terroristes.

Ce fléau n'est pas seulement une lutte avec des armes, mais une lutte spirituelle», a-t-souligné. A cet effet, M. Tamboura a expliqué qu'un programme d'appui aux radios frontalières est en cours d'élaboration. Il doit non seulement contribuer à la lutte contre le terrorisme dans les zones d'insécurité tout en apportant de l'autonomie à ces organes, mais aussi permettre à celles dans les zones de sécurité de développer une stratégie de prévention. « Ce sont au total 52 radios qui sont concernées par ce projet.

D'ici à trois mois, il sera finalisé et mis en œuvre avec le soutien des partenaires au développement », a-t-il relevé. Pour le minitre Tamboura, dans une zone d'insécurité comme le Nord, le travail du journaliste doit s'adapter au contexte, c'est-à-dire donner juste l'information et éviter les commentaires. « Verser dans le commentaire, peut créer d'autres problèmes », a laissé entendre le Secrétaire général (SG) du ministère, Rabankhi Abou Bâkr Zida. Le ministre en charge de l'agriculture, Salifou Ouédraogo, de promettre que pour accroître la résilience des populations, un projet, de concert avec les autres ministères en charge du développement rural, est en cours d'élaboration. « Elle permettra à toutes les radios de la région de développer des programmes et des initiatives d'adaptation », a-t-il souligné.

La résilience des populations contre le terrorisme

Quant à la vision du gouvernement, M. Tamboura a confié qu'il sera ouvert un guichet pour les médias des régions en ce qui concerne l'accès à la subvention de l'Etat à la presse privée. « Cependant, les médias doivent se former quant au montage des dossiers pour l'accès au crédit alloué. Aussi, il sera mis en place un plan de renforcement des capacités de tous les acteurs », a-t-il indiqué. Il a, par ailleurs, informé qu'un plaidoyer a été mené auprès du président du Faso et celui-ci a consenti à une rencontre avec tous les acteurs probablement, le 28 octobre prochain. « Pour réussir cet évènement, neufs commissions sectorielles ont été mises en place en vue de recueillir et de formuler toutes les préoccupations qui seront exposées.

Le travail de ces commissions débute le 15 mai et ce jusqu'au 15 juin », a-t-il expliqué. L'autre défi est l'accès aux sources d'informations. A ce sujet, le ministre a instruit le Directeur régional de la communication d'organiser, en collaboration avec le gouverneur, un atelier de sensibilisation des acteurs de l'administration déconcentrés de la région. Pour le Directeur régional en charge de la communication du Nord, Soumaïla Ouédraogo, c'est un dynamisme nouveau qui est en train d'être donné au monde de l'information et de la communication à travers cette rencontre. « Elle est à saluer parce qu'on l'attendait. Après les réponses apportées qui donnent pour le moment satisfaction même si la mise en œuvre n'est pas pour le moment concrète. La proposition de mettre en œuvre un projet qui va intéresser les radios frontières, le renforcement des capacités des hommes de médias et celui des médias dans les provinces vont nous permettre de sortir de la situation, dans laquelle nous sommes actuellement et on croise les bras que cela puisse se réaliser », a souhaité le directeur de la radio la « Voix du paysan », Adama Zougouri.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X