Sénégal: L'emploi des jeunes et d'autres sujets à la Une

Dakar — Les quotidiens reçus lundi à l'APS s'intéressent au lancement, cette semaine, de l'opération de recrutement des 65000 agents annoncés par le chef de l'Etat et aux sujets politiques.

Le Soleil met en exergue le séminaire gouvernemental sur le programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion des jeunes et annonce que les recrutements seront lancés cette semaine.

"La mise en œuvre du programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion des jeunes entre dans une nouvelle phase. Un séminaire gouvernemental tenu samedi dernier a permis au chef de l'Etat de galvaniser les +troupes+ pour la réussite du +déploiement de ce programme qui intègre la plus grande opération de recrutement de l'histoire", écrit le journal.

Selon L'As, "Macky Sall demande au gouvernement d'entamer le recrutement immédiatement".

"Le président Macky Sall ne lâche pas le programme pour l'emploi des jeunes. Après le forum avec les jeunes à Diamniadio, le président de la République a présidé samedi un séminaire gouvernemental sur l'emploi des jeunes. A l'issue de la rencontre, le président Sall a engagé le gouvernement à lancer les premiers recrutements" dès cette semaine, indique la publication.

Elle ajoute : "Ce séminaire gouvernemental élargi vise à accélérer la mise en œuvre effective du programme d'urgence pour l'emploi des jeunes. Ainsi il a été fixé les modalités de territorialisation des emplois et des financements. A ce propos, le président Macky Sall a insisté sur la simplicité et la proximité comme socle dans la prise en charge des besoins des jeunes".

Vox Populi annonce que les recrutement "démarrent cette semaine". Le président de la République a fixé le cadrage pour les services de l'Etat et pour les demandeurs d'emploi, selon le journal.

"Macky Sall a demandé à ses ministres d'engager (... .) le processus de recrutement des 65 000 agents. Pour le pôle emploi, la Délégation à l'entrepreneuriat rapide (DER/FJ) sera au contrôle avec des ressources additionnelles", rapporte L'Observateur qui ajoute que la liste des bénéficiaires sera désormais publiées.

En politique, Enquête met en exergue "la contre-attaque" de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à l'opposition sur les questions de l'audit du fichier électoral et du parrainage. Selon le journal, "la majorité dénonce +une opposition capricieuse, irresponsable et de mauvaise foi".

Concernant le fichier électoral, Sud Quotidien écrit qu"'un accord de principe a été trouvé entre les acteurs politiques de l'opposition et ceux de la majorité présidentielle dans le but de décrisper le champ politique miné ces derniers temps par les conclusions du fichier électoral".

"Il nous revient de source sûre que le président Macky Sall et le camp du pouvoir sont disposés à discuter avec l'opposition dans le cadre du dialogue politique sur les améliorations à apporter audit fichier", rapporte Sud.

Le Quotidien s'intéresse aux "piques" et "répliques" entre Mbaye Ndiaye et Amadou Ba, deux responsables de l'Alliance pour la République (APR, majorité) aux Parcelles Assainies (Dakar).

"Mbaye Ndiaye sort du politiquement correct. Désormais, il a l'œil rivé sur les actes posés par Amadou Ba. Samedi, il n'a pu retenir ses émotions lors d'une rencontre avec les femmes de l'APR des Parcelles Assainies"', selon le journal.

"Mbaye Ndiaye ne se doute plus que Amadou Ba a des ambitions présidentielles. Il lui conseille de se méfier de ceux qui le poussent à mener des combats qui ne sont pas les siens. (... .) Amadou Ba rappelle à Mbaye Ndiaye, directeur des Structures que +l'ère des chefferies est dépassée+ et lui demande de souffrir qu'il le concurrence dans sa proximité avec le chef de l'Etat", écrit Le Quotidien.

La Tribune s'inquiète du trafic de faux médicaments et note que "le Sénégal est dans la zone rouge". Le journal signale que 1,5 milliards de francs Cfa de faux médicaments ont été saisis vendredi à Kaolack par les services douaniers.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X