Madagascar: Pêche illicite - Deux bateaux clandestins interceptés à Nosy-Be

La mer de Nosy-Be ne sera plus une passoire.

La marine nationale malgache intensifie le contrôle des espaces maritimes à travers la mise en place de la Zone maritime prioritaire d'intervention (ZMPI). Nouvellement instituée au sein de l'Armée malgache, cette unité a montré son efficacité ces derniers mois. Jeudi 6 mai dernier, deux bateaux de pêche suspects en train de pêcher au large de Nosy-Be ont été interceptés par la vedette de patrouille « Akio » de la Marine nationale malgache. Baptisés respectivement, « Djema » et « Salama ». Ayant à leur bord cinq ressortissants comoriens et quatre Malgaches, ces embarcations ont été surprises avec 300 kg de fruits de mer.

La fouille effectuée sur les occupants de ces bateaux a révélé que les papiers de trois de ces ressortissants comoriens n'étaient pas en règle. Ils détiennent des cartes d'identité falsifiées et des visas périmés. Ces bateaux se servaient également d'une fausse autorisation pour pêcher sur les côtes maritimes malgaches. Arrêtés, les neufs individus ont été remis à la police de l'air et des frontières pour enquête. Il est à rappeler que le mois dernier et cela dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine pour préserver le pays à la propagation de la pandémie de Covid-19, la ZMPI du Nord-Ouest avait déjà réalisé deux opérations du même genre.

La nuit du 5 avril, la vedette Akio avait intercepté un bateau qui s'apprêtait à entrer clandestinement à Nosy-Be. Puisqu'il s'agissait d'un bateau suspect, les militaires l'ont aussitôt fouillé. Trois passagers comoriens y ont été découverts. Ces individus prétendaient être des pêcheurs mais ils n'ont pas pu présenter une autorisation leur permettant d'exercer ce métier. D'après eux, ils prévoyaient de faire une escale à Nosy-Be pour acheter des poissons qu'ils comptaient revendre à Anjouan ou à Mayotte.

Du matériel dont 2 coques rapides ont également été trouvés sur eux mais ils n'avaient aucune pièce d'identité, à part leur chef qui avait une carte de pêcheur périmée de Mayotte. Le 3 avril, un bateau battant également pavillon comorien et transportant clandestinement huit individus à Nosy-Be a été arraisonné par la Marine nationale.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X