Madagascar: Centre de réhabilitation nutritionnelle et blocs agroécologiques - Andry Rajoelina apporte des solutions pérennes contre le 'Kere

Le chantier du centre de riposte contre la malnutrition lancée

Fort-Dauphin, Amboasary Sud, Bekily et Ambovombe. Ce sont, entre autres, les districts qu'a visité le président Andry Rajoelina pendant son périple dans le Sud.

Une visite qui a duré quatre jours et qui était axée essentiellement sur la lutte contre le 'Kere'. Une occasion aussi pour lui d'être sur le front pour combattre la Covid-19. « L'éradication du 'Kere' est un engagement que j'ai fait devant la population du Sud et nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour y parvenir », a-t-il martelé tout au long de sa visite. En effet, avec le soutien des partenaires techniques et financiers, l'Etat avance dans la mise en place de solutions à court terme, mais aussi et surtout des solutions pérennes contre ce fléau.

Malnutrition. Aussi, vendredi dernier, Andry Rajoelina s'était-il rendu dans le district d'Amboasary Sud pour constater de visu l'avancée des travaux pour la construction du Centre de Réhabilitation Nutritionnelle et Médicale (CRNM), dont les travaux sont actuellement achevés à 50%. Prévu être opérationnel d'ici décembre 2021, ce centre comprendra un centre de santé, un réfectoire et une banque alimentaire. Sa principale mission est d'assurer le suivi de l'état de santé de la population locale, surtout les enfants touchés par la malnutrition. Selon le chef de l'Etat, cinq médecins y seront affectés pendant toute l'année afin que la population locale puisse avoir accès à des soins médicaux. Ce centre sera composé de 27 chambres et comportera entre autres, une dentisterie, des salles de consultation, une pharmacie et même des chambres d'hébergement pour les fonctionnaires qui sont en mission dans cette localité. Selon le représentant du projet au sein du CPGU de la Primature, le CRNM sera complètement opérationnel d'ici le mois de décembre mais la première partie du projet sera terminée dans quatre mois.

Solutions. Le président Andry Rajoelina était aussi dans la commune de Sampona pour lancer le projet de promotion de blocs agro écologiques, qui consiste à améliorer la situation nutritionnelle des ménages. Un autre projet qui consiste à améliorer la situation nutritionnelle des ménages, et apporter des solutions à long terme contre le Kere. Des terrains d'une superficie totale de 1.500 Ha sont prévus être cultivés via des techniques innovantes adaptées au contexte du Sud. Sampona constitue un projet pilote, mais selon le chef de l'Etat, ce projet sera réparti sur cinq sites à savoir, Sampona, Maroalomainty, Maroalopoty, Faux-Cap et Ambondro. 2.500 bénéficiaires au minimum sont prévus. Ils bénéficieront de formations et de sensibilisations sur la culture de légumineuses, de céréales et de fourrages performants en conditions semi-aride pour aménager leurs parcelles de terrain. Pour ce qui est du site de Sampona, une superficie de 8 Ha est déjà mise à l'échelle de ces techniques innovantes agro écologiques où l'on voit des cultures vivrières en tant qu'activité génératrice de revenus à savoir manioc, patate douce, maïs, sorgho, niébé, konoke et cactus inerme. A entendre le président Andry Rajoelina, des unités de transformation du manioc en gari (farine de manioc) seront également mises en place sur chaque parcelle pour que le produit puisse être conservé pendant très longtemps et stocké dans la banque alimentaire de Fort-Dauphin.

Dotation de matériel. Samedi, Andry Rajoelina était dans la commune de Beraketa, district de Bekily pour suivre de près l'évolution des travaux de construction d'un barrage et des canaux d'irrigation du périmètre irrigué de Menakompy. La construction de ce barrage contribuera à la sécurité alimentaire et à l'autosuffisance en riz grâce à l'irrigation d'une superficie de 180 Ha dont bénéficieront 300 ménages. En outre, le chef de l'État a promis une dotation en matériel agricole et la mise en place d'une unité de transformation des produits agricoles tels que la farine de manioc à la population de la commune de Beraketa qui aura aussi droit à un EPP-CEG Manara-penitra et un CSB II Manara-penitra dans les plus brefs délais. Il convient aussi de rappeler que vendredi dernier, le chef de l'Etat a visité le site d'implantation de l'usine Nutriset destinée à la fabrication de compléments alimentaires à Ampamakiambato Fort-Dauphin.

Caravane pour le Sud. Avant de quitter Fort-Dauphin hier, le président Andry Rajoelina a procédé à l'envoi de la deuxième vague de la caravane pour le Sud. 120 tonnes de riz, 23880 litres d'huile alimentaire, ainsi que 238 tonnes de légumineuses ont quitté Fort-Dauphin pour rejoindre les zones les plus touchées par le 'Kere', avec comme objectif : soutenir les familles en difficulté dans les régions Anôsy et Androy. 20 tonnes de riz sont destinées au district d'Amboasary Sud, 20 tonnes pour le district d'Ambovombe et 80 tonnes pour le district d'Ampanihy. Le Centre de Commandement Opérationnel contre le Kere (CCOK) se chargera du suivi et de la distribution de ces aides sociales. Mais cette descente dans le Sud n'a pas uniquement été axée sur le 'Kere'. La santé et la construction d'infrastructures étaient également au menu. Lors de son passage dans la commune de Sampona, le président de la République a inauguré le premier CSB II Manara-penitra du district d'Amboasary Sud. Cette infrastructure comprend notamment une salle d'attente, une pharmacie, une salle de consultation, une salle de soins pouvant accueillir quatre malades, une salle d'accouchement, un bureau et des logements aux normes pour les médecins. Le CSBII de Sampona a également été doté des médicaments contre la Covid-19 et des concentrateurs d'oxygène qui seront alimentés par des panneaux solaires. Samedi, Andry Rajoelina était à Ambovombe pour procéder à la remise officielle d'un pack complet d'engins destiné à la réhabilitation des routes dans l'Androy.

Soamandrakizay. Un pack composé d'une niveleuse, d'un bulldozer, d'un compacteur, d'une citerne et d'une chargeuse. Chaque région sera chargée de construire au minimum 250 km, a annoncé le chef de l'État qui a profité de l'occasion pour remettre leur certificat d'aptitude à conduire des engins CATERPILLAR aux conducteurs d'engins qui ont suivi une formation avant leur prise de service. Des citernes d'eau ont également été remises à la région Androy afin de renforcer l'alimentation en eau potable dans les districts d'Ambovombe, Amboasary, Tsihombe et Ampanihy. Tout de suite après son atterrissage à l'aéroport d'Ivato hier, le président Andry Rajoelina s'est rendu au centre de traitement de la Covid-19 à Soamandrakizay pour faire des dons en nourriture aux 72 malades qui y sont traités actuellement. Les 72 gardes malades et les 60 médecins et agents de santé qui y travaillent ont également eu droit à cette action sociale initiée par le président Andry Rajoelina et son épouse Mialy Rajoelina.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X