Tunisie: Tirer la corde dans le même sens

opinion

Devant la mésentente qui a trop duré, entre messieurs les présidents, de la République, de l'ARP et du gouvernement, devant le non-respect de nos concitoyens du protocole sanitaire, devant le retard de la campagne de vaccination, devant la faillite des entreprises, devant la perte des emplois, devant les grèves paralysantes dans tous les secteurs, devant les pertes des vies humaines... .personne ne peut rester indifférent

QUOI FAIRE ?

Tout d'abord, ce n'est pas le moment de s'entre déchirer. C'est plutôt le moment de se fixer un objectif prioritaire : éradiquer la pandémie avant qu'elle nous éradique.

Chacun des trois présidents à commencer par monsieur le Président de la République, président du Conseil national de sécurité, chacun des présidents doit prendre son bâton de pèlerin pour aller nous procurer des vaccins et au moins de l'oxygène pour ne pas aller jusqu'à nous chercher à boire et à manger. De même, chaque ministre, chaque ambassadeur, chaque tunisien doit faire de son mieux par tous les moyens, de recherche, d'invention, de mobilisation de fonds, bref de travail jour et nuit pour surmonter les difficultés de tout genre. Il n'y a aucune place pour les conflits de compétences et d'attributions ; il n'y a plus de places aux grèves et aux demandes d'augmentation de salaires pour aller s'endetter auprès de qui que ce soit. Il y a seulement de la place pour la Santé, le travail, la productivité et la qualité.

Il est impérieux de changer de paradigme de vie et de modèle de développement ;

- ne pas laisser un pouce de terre non labouré, une machine et un chantier en état d'arrêt, une seconde de temps perdu.

- ne pas perdre une goutte d'eau, un kilowatt, un quignon de pain et même un brin de paille.

Jusqu'ici, certains de nos dirigeants ne cessent de nous raconter que la TUNISIE a de la chance. Chaque fois qu'elle arrive au bord de l'abîme, il y a une main invisible qui vient pour ne pas la laisser y tomber

Aujourd'hui, cette blague ne vaut plus rien. Chacun de nous doit s'auto-évaluer pour trouver ce qu'il peut donner à la TUNISIE qui attend tout de nous, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, en TUNISIE et à l'étranger.

Le plus important à faire, c'est qu'ensemble et tous unis, nous devrions tirer la corde dans le même sens, sinon c'est le naufrage.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X