Ethiopie: Elections générales en Ethiopie - Plus 31,7 millions d'électeurs, l'opération d'inscription prolongée

Addis — Abeba - Le nombre d'électeurs inscrits pour voter lors des 6ème élections générales prévues le 05 juin prochain en Ethiopie, a atteint jusqu'à samedi 31.724.947 alors que l'opération d'inscription a été prolongée d'une semaine pour permettre une grande participation à ces échéances qui devrait attirer quelque 50 millions d'électeurs.

Le Conseil national électoral d'Ethiopie qui supervise l'opération d'inscription a annoncé ce week-end avoir enregistré 31.724.947 électeurs, dont 1,2 million dans la capitale Addis-Abeba. La veille, le Conseil a décidé de proroger d'une semaine le délai d'inscription des électeurs jusqu'au 14 mai.

Cette prolongation est la deuxième qui a été décidée par le Conseil national électoral d'Ethiopie en raison des problèmes technique et de sécurité.

L'opération d'inscription a accusé des retards dans certains Etats régionaux, en particulier en Somali et en Afar, en raison de problèmes de sécurité et des désaccords entre les gouvernements régionaux et le Conseil national électoral. Ce dernier avait dû prolonger la date limite des inscriptions de trois semaines dans ces deux régions, selon le Conseil qui a affirmé que la prolongation a également concerné les Etats régionaux d'Oromia, Benishangul-Gumuz et Amhara où les inscriptions vont se poursuivre jusqu'au 21 mai courant.

Quelque 8.209 candidats et 47 partis politiques devraient participer à ces 6eme élections générales prévue le 05 juin prochain dans ce pays est-africain de plus de 110 millions d'habitants et qui devraient déboucher sur la formation d'un nouveau gouvernement.

Plusieurs observateurs internationaux et nationaux seront déployés lors de ce scrutin, dont ceux de l'Union africaine et de l'Union européenne.

Samedi, le porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères a affirmé que l'Union européenne a révisé sa position précédente et reconsidéré l'envoi d'observateurs pour les élections générales en Ethiopie, notant que l'observation par les acteurs internationaux doit être effectuée conformément aux conditions fixées par les autorités éthiopiennes.

En mars 2020, rappelle-t-on, le Conseil national électoral d'Ethiopie avait décidé le report de ces élections générales prévues initialement le 29 août de la même année dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Suite au report de ces échéances, le Conseil de la fédération a voté pour la prolongation des mandats des Conseils fédéraux et régionaux et partant le maintien du gouvernement.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, dont le mandat du gouvernement a pris fin en octobre, avait réaffirmé son attachement à la tenue des élections, rejetant la proposition de la formation d'un gouvernement de transition. Le Premier ministre réagissait ainsi à une proposition de l'opposition pour la formation d'un gouvernement de transition.

«Inscrivons-nous aujourd'hui pour voter et décider l'avenir de la démocratie de notre pays », avait affirmé M. Abiy Ahmed, notant que les élections sont la clé pour résoudre les maux qui avaient frappé depuis de longues années l'Ethiopie et ouvrir un nouveau chapitre de la démocratie éthiopienne.

Pour le réformateur Abiy Ahmed, le leadership ne peut être atteint que par ces élections qui constitueraient «l'un des chapitres de la résurrection de l'Ethiopie».

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X