Maroc: Quand est-il profitable de procéder à une transmission d'entreprise ? Décryptage d'un expert

analyse

Casablanca — La transmission d'entreprise, activité consistant à transférer la majorité des actions à un tiers, se trouve impactée par la crise du nouveau coronavirus, ce qui interpelle sur l'importance d'un accompagnement personnalisé pour les dirigeants des entreprises afin de mieux gérer cette opération. Mais, quel est le moment opportun pour effectuer cette transmission ?

Pour Karim Benomar, Senior Consultant à Actoria International, "vendre son entreprise aujourd'hui en période de crise, c'est comme vendre un bien immobilier en période de crise".

La crise augmente l'offre et rend la demande latente, a-t-il expliqué dans un entretien accordé à la MAP, ajoutant qu'il s'agit d'une question économique de base de la loi de l'offre et de la demande.

"Les vendeurs sont dans le désespoir de sauver ce qu'il y a à sauver et se retirer avec un chèque quel que soit le montant, parfois. L'acheteur, tel un rapace, attend patiemment le moment opportun pour sauter sur la proie et donc, va tenter de racheter à la baisse, même sur une base bien mathématique d'une évaluation financière en bonne et due forme", a détaillé M. Benomar.

En effet, l'acheteur trouvera les arguments pour montrer que l'activité en forte dégringolade en 2020 et maintenant aussi en 2021, pour proposer un rachat à "vil prix", a-t-il poursuivi, relevant que c'est là que peuvent intervenir les cabinets de conseil pour pondérer, rectifier, revaloriser ces évaluations et aider le dirigeant à mieux vendre.

Il est toujours profitable de vendre dans une période de grâce, plutôt que l'inverse, a insisté l'expert, notant que "certains opérateurs du domaine sont devant les portes des tribunaux à attendre de pouvoir racheter une entreprise au dirham symbolique".

Transmission d'entreprise: La notion de temps est cruciale !

Parallèlement, la transmission d'une entreprise passe par plusieurs phases qui nécessitent, parfois, un long chemin pour aboutir. Le temps s'avère, ainsi, une variable importante à prendre en considération pour garantir le succès de cette opération.

M. Benomar a fait remarquer dans ce sens que le processus normal de la vente d'une entreprise se situe entre 6 et 24 mois, dépendamment du degré de maturité du dirigeant à avoir déjà ou pas décider de vendre et du degré de rapidité et d'implication du cabinet dans la préparation du dossier, ainsi que de trouver le repreneur idéal.

"Quand on est en difficulté, le temps passe bien plus vite, les problèmes s'accumulent et on ne va que vers le bas", a-t-il lancé.

Ainsi, cette notion de temps de préparation et d'aboutissement de la vente est souvent occultée par les dirigeants qui pensent qu'une opération de cession se passe aussi rapidement et facilement qu'une opération de vente immobilière et c'est souvent le référentiel de temps qui est utilisé par le dirigeant, a relevé M. Benomar, estimant que le dirigeant doit comprendre que l'accompagnement et la préparation à la vente constituent un investissement et non pas une dépense.

Il a indiqué qu'Actoria a élaboré, dans ce sens, un livre blanc pour servir comme un outil de familiarisation, d'information, de communication, d'accompagnement et de partage en vue d'aider les dirigeants moins compréhensifs des étapes et des process dans l'accompagnement des entreprises pour appréhender les étapes de la transmission donc de la cession de l'entreprise.

"Il faut comprendre que le caractère psychologique de la transmission, pour le dirigeant propriétaire, est parfois plus important que le caractère financier. Il y a une assimilation, une compréhension et une acceptation à intégrer dans le fait de se défaire de son entreprise qui, pour beaucoup, a été le fruit d'une vie de travail, de labeur, d'échec, de réussite pour toute une famille", a fait valoir M. Benomar.

Pour plusieurs dirigeants, a-t-il soutenu, se défaire de son entreprise est une douloureuse décision, comme peut être la perte d'un être cher. D'où ce livre blanc qui explique pas à pas les étapes à surmonter pour prendre les bonnes décisions pour accomplir son projet de vente.

Bien qu'elle semble complexe de par sa nature, la transmission d'entreprise durant la conjoncture actuelle pourrait être la solution optimale pour donner à cette entreprise de nouveaux moyens humains et matériels à même de pouvoir effacer ses pertes et retrouver des niveaux d'avant crise. Une solution qui pourrait s'opérer via la réorientation de la stratégie de l'entreprise, voire même de son activité pour s'adapter à la nouvelle réalité.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X