Togo: Gerry Taama se plaint pour les populations de la préfecture d'origine de Faure Gnassingbé

Le week end écoulé, le président du Nouvel Engagement Togolais (NET), Gerry Taama, a réceptionné des lampadaires solaires au nom des populations des communes de la préfecture de la Kozah, et sur sa page Facebook, il a souligné les conditions précaires dans lesquelles vivent les habitants de la région de Kara notamment dans la préfecture de Kozah où la misère est au rendez-vous.

Si certains pensent que les Kabyè vivent paisiblement et dans l'aisance en raison de la majorité des Kabyè qui mangent dans les assiettes du natif de Kozah Faure Gnassingbé, Gerry Taama autre natif de la région de la Kar dit le contraire. Il rejette la faute sur le gouvernement qu'il accuse d'avoir laissé la maudite population souffrir de manque d'eau, d'électricité et autres infrastructures adéquates.

« C'est les gens qui n'ont jamais dépassé la ville de Tsévié qui pensent que les Kabyè sont heureux et favorisés, parce que le chef de l'Etat vient de là-bas. Je peux vous dire, pour avoir grandi là-bas que la misère est autant partagée en pays Kabyè qu'en pays Losso, Moba. (... ) Ce qu'il faut savoir est que la préfecture de la Kozah est une zone où les gens vivent dans une précarité assez inquiétante. Cette zone manque de tout : eau, électricité, route. Le mythe du Kabyè privilégié est une fable pour les enfants. Dans notre pays, la misère est la chose la mieux partagée. (... ) Je ne dédouane pas le gouvernement. C'est de sa faute, sur toute la ligne. Rien que la lutte contre l'impunité nous donnera des ressources pour les routes, les forages et les lampadaires solaires », a écrit le député de NET.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X