Cameroun: Réseau parlementaire pour la diaspora - Le siège est là

Le ministre des Domaines, du Cadastre et desAffaires foncières,Henri Eyébé Ayissi,a visité les locauxle 7 mai dernier à Yaoundé.

Situé en plein cœur de la capitale politique, un local de 280 m2 vient d'être aménagé en faveur du Réseau des parlementaires pour la diaspora, la coopération décentralisée et transfrontalière (Repcod). Initialement composé de deux pièces, le nouveau siège du Repcod comporte à présent sept bureaux pourcadres, deux autres destinés au secrétariat et au servicede communication, deux salons d'accueil et une sallede réunion polyvalente.

Ces différentes pièces ont accueilli le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, HenriEyébé Ayissi le 7 mai der-nier. En compagnie de sescollaborateurs, le Mindcaf est descendu sur le terrain, apprécier l'état d'aménagement des locaux attribués par le gouvernement au Repcod depuis le 22 mars dernier.

« Ces bureaux serviront non seulement de siège pour le réseau mais aussi de cadre d'accueil pour nos compatriotes », a déclaré l'honorable Louis Henri Ngantcha, président du Réseau des parlementaires pour la diaspora, la coopération décentralisée et transfrontalière. Deux salons décorés de lustres en or sont réservés à l'accueil des Camerounais vivants à l'étranger.

De passage à Yaoundé, cette composante de la population pourra organiser ses rendez-vous d'affaires sur place, attendre la prochaine audience ou alors se servir du secrétariat du Repcod pour obtenir une réservation d'hôtel. « Depuis un an que le réseau existe, nous n'avions pas un cadre précisde travail. On rencontrait nos compatriotes soit au Sénat, soit à l'Hôtel des députés, ou encore au palais des Congrès. Ça ne faisait pas sérieux. Ces locaux nous permettront d'élaborer ensemble de nouveaux projetsde société », explique le président du Repcod.

Admiratif des travaux d'aménagement effectués, le Mindcaf a prescrit aux membres du réseau d'accueillir tout compatriote sans aucune forme de distinction ou de discrimination. « Nous comptons sur vous pour pouvoir lever les barrières inutilesqui empêchent les Camerounais de la diaspora d'investir chez eux. Rappelez-leur que chacun peut de l'étranger, contribuer au développement de sa localité », a recommandé Henri Eyébé Ayissi. Le ministre a annoncé au terme de sa visite, la mise à disposition de 2000m2 destinés à la construction de la Maison de la diaspora, siège officiel du Repcod.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X