Congo-Brazzaville: Commémoration - L'armistice du 8 mai 1945 célébrée à Brazzaville

Le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, et l'ambassadeur de France, François Barateau, accompagnés du maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, du chargé d'affaires d'Allemagne, Wolgang Klapper, ont déposé, le 8 mai à Brazzaville, des gerbes de fleurs au pied de la stèle érigée en mémoire du général Leclerc.

Hautement symbolique, la 76ème anniversaire de l'armistice du 8 mai 1945 s'est déroulée en présence de l'attaché de défense de l'ambassade de France, le colonel Cazenave Lavie, des autorités congolaises et françaises, des responsables des Forces armées congolaises et des anciens combattants.

« Je pense que cette date est importante pour tous les peuples, pour la République française et d'Allemagne en particulier, mais aussi pour les autres pays comme la Russie, les Etats-Unis, l'Angleterre ; notamment tous les pays qui ont participé à la deuxième guerre mondiale. C'est une occasion pour se rappeler pourquoi nous avons connu un certain nombre de conflits, quels ont été les sacrifices consentis pour retrouver la paix et travailler ensemble », a souligné le colonel Cazenave Lavie.

S'agissant des sacrifices consentis, les anciens combattants du Congo, de l'Afrique équatoriale française et des départements d'Outre-mer, le colonel Cazenave Lavie a déclaré que « le 8 mai c'est une façon ... de commémorer les sacrifices que tout le monde a consentis pour retrouver la paix et défendre les valeurs supérieures de la nation ».

Le 8 mai 1945 représente la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la seconde guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X