Afrique Centrale: Activité agricole - La FAO soutient la lutte contre le ravage des chenilles légionnaires

Insectes ravageurs des cultures vivrières, l'invasion des chenilles légionnaires d'automne inquiète les pays de l'Afrique centrale qui tentent de coordonner la lutte avec l'appui de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Les chenilles légionnaires d'automne constituent un frein pour le développement de la production agricole au niveau de la sous-région. Elles ravagent essentiellement les plantations de maïs, sorgho, riz, canne à sucre, chou, arachide, soja, oignon, coton, mil, tomate, pomme de terre, etc.

La question a été au centre des échanges de la première réunion de coordination de la zone Afrique centrale, initiée récemment par la FAO, sur l'Action mondiale pour la lutte contre la chenille légionnaire d'automne. Les participants à cette rencontre virtuelle ont évoqué la menace que représente l'invasion de ces insectes pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations depuis son introduction sur le continent en 2017.

Selon Remi Nono-Womdim, directeur général adjoint de la division de production et protection des plantes à la FAO, les petits producteurs sont les principales victimes de ces importants dégâts causés par la chenille légionnaire. Ces chenilles sont non seulement présentes dans plus de soixante- dix pays, notamment en Afrique, au Proche-Orient, en Asie et dans le Pacifique, mais sont également à l'origine des pertes importantes sur le terrain, estimées en moyenne à 16% de la production soit environ huit cent mille tonnes de maïs perdus par an pour tous les pays représentés prenant part à cette rencontre.

Les échanges ont permis aux intervenants d'évaluer l'état d'avancement et les orientations de l'Action mondiale dans chaque pays de la zone ; de partager des informations sur les stratégies mises en œuvre pour la gestion des insectes dans les pays de démonstration et les pays pilotes et d'échanger les points de vue sur les mesures d'appui à la dissémination des informations au niveau sous-régional.

Concernant l'Action mondiale, le directeur général de la FAO, Qu Dongyu, a fait savoir qu'elle vise à mettre les connaissances, l'expérience et les enseignements tirés des parties prenantes et des partenaires au service des agriculteurs du monde entier pour enrayer la menace que constitue ce ravageur. Mise en place en 2019, l'Action mondiale pour la lutte contre la chenille légionnaire d'automne vise à répondre efficacement à la propagation rapide de la CLA, qui menace la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans de nombreuses régions du monde.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X