Maroc: Les nèfles de Zegzel - Une campagne exceptionnelle pour un produit de terroir par excellence

Berkane — La production des nèfles au niveau de la vallée de Zegzel, dans la province de Berkane, s'annonce exceptionnelle et dépassera les 10.000 T avec un gain en termes de calibre et de qualité gustative de ce produit de terroir par excellence, grâce aux dernières pluies du mois d'avril.

Selon des données de la Direction régionale de l'Agriculture de l'Oriental, le néflier est un arbre qui trouve ses origines dans la vallée de Zegzel, et couvre actuellement une superficie qui avoisine 600 ha, soit plus de 80 pc de la superficie nationale plantée en néflier.

Situé au niveau de la grande hydraulique de la Moulouya, le néflier (Zaarour en arabe) est réparti sur quatre périmètres, en l'occurrence Zegzel, Takerboust, Tazaghine et Ouaoullout qui produisent la Tanaka (variété japonaise) et trois autres variétés connues localement par la Navela, le Muscat et le Mkerkebe.

Cette année, la récolte a commencé il y a quelques jours avec une production qui s'annonce bonne et le fruit, connu beaucoup plus au Maroc sous le nom de «Lemzah» est plus juteux et plus sucré avec un bon calibre et un aspect agréable.

Ce fruit qui est considéré comme un produit de terroir par excellence, bénéficie de la reconnaissance «Indication Géographique Protégée (IGP)» depuis 2013 et d'une importance particulière accordée par le Plan agricole régional dans le cadre de la stratégie de développement des produits de terroir dans la région de l'Oriental.

Entre 2015 et 2019, la Direction régionale de l'Agriculture (DRA) de l'Oriental a investi plus d'un million de dirhams pour le développement du néflier dans la région et les interventions ont porté principalement sur la formation et l'achat de matériel technique.

Il s'agit aussi de l'achat de petit outillage et fourniture d'emballage, l'équipement d'une unité frigorifique et l'assistance technique dédié à la certification de l'IGP Nèfles de Zegzel au profit de 32 producteurs. L'objectif étant d'améliorer les techniques de production, valoriser la production et mieux la commercialiser, fait savoir la DRA de l'Oriental.

Dans une déclaration à la chaîne d'information en continu M24, Abdelaziz Kodad, chef du service Production agricole à l'Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAM), s'est réjoui d'une campagne exceptionnelle cette année en termes de qualité et de quantité avec une production de plus de 10.000 tonnes, contre une production qui oscillait durant les années précédentes entre 6.000 et 8.000 T, notant que la vallée de Zegzel offre tous les facteurs requis pour le développement et la préservation de cette filière de grande importance.

Et de faire savoir que la commercialisation de ce fruit au goût spécifique et très apprécié se déroule dans de bonnes conditions, et ce en dépit de l'annulation, en raison de la pandémie du coronavirus, des deux dernières éditions du Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM- Meknès) dont la date d'organisation coïncidait avec la période de la cueillette des néfliers, ce qui permettait alors l'écoulement d'une partie considérable de la production.

Cette filière, a encore ajouté M. Kodad, est l'une des premières dans la région ayant reçu le label «Indication Géographique Protégée (IGP)» d'où l'importance qui lui a été accordée par le ministère de l'Agriculture à travers notamment l'encadrement des agriculteurs pour améliorer la production et la création d'une unité de valorisation ainsi que d'une unité de conditionnement, qui permet le stockage du fruit pendant une durée pouvant aller jusqu'à trois mois dans une température comprise entre 8 et 12 degrés, et ce dans le souci de maintenir l'équilibre des prix.

De son côté, Abdelmoumen Hajji, président de la coopérative des Nèfles de Oued Zegzel, créée en 1989 et qui compte quelque 80 membres, a relevé que ce produit est commercialisé dans les différentes régions du Royaume et que les résultats obtenus jusqu'à présent sont satisfaisants.

Et de souligner que la cueillette de ce fruit, qui se fait à la main, et son emballage nécessitent un savoir-faire que les producteurs de la vallée de Zegzel ont pu développer, étant donné que les nèfles sont très sensibles aux chocs et aux frottements.

Il a fait remarquer que la commercialisation ces dernières années de la production au niveau national via une chaîne de supermarchés marocaine a permis aux agriculteurs d'améliorer leurs revenus et leur situation socio-économique, notant toutefois que l'écoulement de la marchandise à l'étranger est en arrêt à cause du Covid-19 qui a sérieusement affecté la production l'année passée.

M. Hajji a par ailleurs lancé un appel aux responsables et aux experts pour venir en aide aux agriculteurs et les aider à combattre une «maladie encore inconnue pour eux» qui altère la qualité des nèfles, aussi bien l'aspect externe que le goût.

Le néflier est un arbre fruitier bien connu dans la région de Berkane. Son introduction date de la fin du 19ème siècle.

Il faut noter que la réalisation de la route reliant Zegzel à Berkane, dont les travaux sont bien avancés, est de nature à faciliter davantage aux agriculteurs l'opération de commercialisation de leurs récoltes et à promouvoir le tourisme dans cette zone qui regorge de grandes potentialités.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X