Ile Maurice: Examens - Un assistant coordinator testé positif

Les autorités rassurent, mais les éducateurs ont toujours peur.

«On prend des dispositions par rapport à la fonction de la personne.» C'est ce qu'a indiqué le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, aujourdhui 10 mai, lors du point de presse du National Communications Committee (NCC).

Il répondait à des questions liées au cas d'un assistant coordinator du Mauritius Examination Syndicate (MES) testé positif au COVID-19 durant le week-end écoulé. En effet, le ministre de la Santé devait expliquer que les mesures préventives prises suite à la détection d'un cas dépendent de qui ont été en contact avec la personne contaminée. Dans le cas présent, sont concernés le personnel ou les candidats aux examens du Cambridge.

«Si le personnel est testé positif après avoir été en contact avec l'assistant coordinator, à ce moment-là, cela représente un risque pour les candidats. Mais, si placé en quarantaine, et avec le test PCR négatif, il n'y a pas de risque pour les collégiens», renchérit le Dr Fazil Khodabocus.

Mais les éducateurs affectés dans les centres d'examens concernés, notamment les collèges d'Etat G.M.D Atchia et Colline Monneron, ainsi que D.A.V College.

Sollicités, Sooryadanand Meetooa, président de l'Education Officers Union (EOU), dit avoir reçu des doléances de plusieurs éducateurs. «Ces derniers réclament un test PCR. Ils sont pris de panique. D'ailleurs, mêmes les parents et les candidats concernés seront plus rassurés si le personnel est soumis à un dépistage», dit-il.

Quel est le rôle d'un assistant coordinator ? D'abord, ce qu'il faut savoir c'est que ce dernier travaille aux côtés d'un coordinator en permanence. Le duo est chargé d'aller déposer les questionnaires, et les récupérer après les épreuves dans trois collèges qui leur sont alloués. S'ils sont basés dans un des trois centres d'examens, pendant les épreuves, ils font aussi le déplacement vers les deux autres centres. Le coordinator et son assistant ont contact avec quatre membres du personnel au minimum dans chacun des collèges. A savoir, le supervisor et l'assistant supervisor des épreuves du School Certificate et du Higher School Certificate, respectivement.

Ainsi, ce qui est sûr c'est que l'assistant coordinator en question a été en contact avec au moins treize personnes: le coordinator ainsi que les deux supervisors et les deux assistants supervisors dans chacun des trois collèges.

«Il se peut que l'assistant coordinator ait aussi eu contact avec le school superintendent et des plantons s'il a eu besoin de leurs services dans le cadre de ses fonctions. Ou encore, le contact avec le personnel du MES qui lui tend l'enveloppe contenant les questionnaires, et à qui il doit remettre l'enveloppe. Et pourquoi pas le contact avec d'autres homologues», explique-t-on.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X