Maroc: Essaouira - La Communauté des Nations consacre l'Universalité de l'Arganier (M. André Azoulay)

Essaouira — "Universel par nature, l'arganier a vu la dynamique et la profonde légitimité de toutes ses vertus consacrées par la Journée Mondiale qui lui est désormais consacrée chaque année le 10 mai par les Nations Unies", a déclaré, lundi, M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et Président de la Fondation Mohammed VI pour la Recherche et la Sauvegarde de l'Arganier (FMVI.RSA).

S'exprimant en ouverture d'une conférence virtuelle, organisée par la FMVI.RSA pour la célébration de cet événement, le Conseiller de SM le Roi a souligné le caractère inédit du seuil historique que venait de franchir le Maroc qui, à travers cette Journée Mondiale, "voit ainsi reconnues la constance et la rigueur de ses engagements pour sauvegarder, valoriser et promouvoir la biosphère et l'écosystème de l'arganeraie marocaine".

Cette reconnaissance est le résultat de la mobilisation collective de tous, Ministères, Institutions et Société Civile, a encore déclaré M. Azoulay, en soulignant que de Rabat à New York et d'Essaouira à Agadir, la longue chaîne des décideurs, des chercheurs et des amis de l'arganier a permis de partager avec le plus grand nombre les potentiels, les atouts et les obligations que "nous dictent ce momentum et cette reconnaissance internationale".

Dans cette perspective, le Conseiller de SM le Roi a rappelé qu'il y a 17 ans, le 9 mai 2004, naissait à Essaouira la Fondation Mohammed VI pour la Recherche et la Sauvegarde de l'Arganier créée pour étudier, rechercher et faire se rencontrer ceux qui avaient le souci d'accompagner ce momentum par une pédagogie de la préservation de la ressource, de la régulation de ses flux et du respect des impératifs écologiques, biologiques et humains de l'univers de l'arganeraie.

Mettant en relief les étapes décisives qui ont jalonné ce parcours avec notamment la création et la mise en place de l'Indication Géographique Protégée (2004-2009), une première sur le continent africain suivie par l'inscription sur la prestigieuse liste de l'UNESCO du Patrimoine Culturel Immatériel Universel des "Savoirs-Faire liés à l'arganeraie", le Conseiller de SM le Roi a conclu en réaffirmant que "ces acquis, comme la Journée Mondiale dont nous célébrons aujourd'hui la première édition, doivent aussi être lus et compris comme un contrat d'obligations et de responsabilités réciproques pour tous les acteurs de cette filière et toutes les institutions qui en assurent la tutelle et la charge".

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X