Congo-Kinshasa: EPST - Hausse des frais de fonctionnement des établissements publics et conventionnés

La décision prise par le ministre chargé de ce secteur, Tony Mwaba, viserait à sauver la gratuité de l'enseignement décidée par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

Le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le Pr Tony Mwaba vient d'annoncer l'augmentation, sur ressources internes, des frais de fonctionnement des établissements scolaires publics et conventionnés. Cette décision qui entre en vigueur à partir du mois de juin vise à sauver la gratuité de l'enseignement initiée par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« Dans le cadre du redressement du sous-secteur de l'Enseignement primaire, secondaire et technique et de la consolidation de la gratuité de l'enseignement primaire rendue effective par le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, et après les états des lieux dans toutes les directions et services du ministère, le ministre de l'EPST porte à la connaissance de tous les partenaires éducatifs en général ainsi qu'aux chefs d'établissements en particulier de sa décision d'augmenter, sur ressources internes, l'enveloppe globale des frais de fonctionnement des établissements scolaires publics et conventionnés, du niveau primaire à hauteur de 20, 25% à répartir suivant la catégorisation des écoles sur toute l'étendue du territoire national », note un communiqué officiel du ministère de l'EPST.

A en croire ce communiqué, cette augmentation, qui vise notamment l'amélioration de la qualité de l'enseignement, interviendra progressivement. Et de noter, par ailleurs, que pour Kinshasa, cette augmentation sera effective à partir du mois de juin alors que pour les autres provinces en juillet 2021.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X