Congo-Brazzaville: Souvenirs - Les sapeurs rendent hommage à Rapha Bounzeki

À l'occasion de la célébration des treize ans de la disparition de l'illustre artiste musicien Rapha Boundzeki, la directrice générale du Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza (MPSB), Bélinda Ayessa, lui a organisé une cérémonie d'hommage. Par la même occasion les sapeurs se sont appropriés le complexe culturel du Congo, deuxième module de cet espace.

10 mai 2008- 10 mai 2021, voici exactement treize ans que disparaissait au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville l'artiste musicien Rapha Bounzeki, de son vrai nom Bernard Bounzeki. Cet auteur-compositeur et chanteur était également chantre de la sapologie. La directrice générale du MPSB a voulu en cette date symbolique et mémorable lui rendre un hommage mérité en compagnie des sapeurs élégamment habillés. « Merci d'avoir accepté de rendre hommage au grand brazzavillois, Rapha Bounzeki. Le grand brazzavillois a eu à se produire ici au Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza avec d'autres artistes musiciens. Lorsque Rapha Bounzeki nous a quittés le 10 mai 2008, c'est ici qu'on lui a rendu hommage. Je voudrais en sa mémoire, observer une minute de silence », a déclaré Bélinda Ayessa.

S'adressant aux sapeurs, la directrice générale du MPSB a dit : « Je crois en vous et comme j'aime à le dire très souvent, la sapologie en réalité c'est notre identité, soyez fiers de ce que nous sommes, soyons fiers de ce que nous représentons, c'est une authenticité. Ne pensez pas que la Sape soit quelque chose de vulgaire, non ! Bien au contraire, c'est un phénomène que l'on doit connaitre comme tel à sa juste valeur. »

Héritier Mbemba, coordonnateur des différents clubs des sapeurs de Brazzaville, a rendu hommage à la directrice générale du MPSB, Bélinda Ayessa, pour avoir pensé à l'illustre artiste musicien et sapeur Rapha Bounzeki. « Ce que vient de faire madame Bélinda Ayessa est à féliciter. Ce n'est pas pour la première fois qu'on se retrouve ici. Il y a plus de quinze ans qu'elle a toujours soutenu ce mouvement culturel qui est la sape. C'est un phénomène de société qui détourne les gens de la violence, un brassage de la jeunesse de toutes les ethnies afin de cultiver le vivre-ensemble. Vu sous cet angle, cela devrait être pris en compte par nos autorités », a-t-il fait savoir.

Pour agrementer la cérémonie, les sapeurs ont dandiné sous le rythme de la musique de Rapha Bounzeki.

Notons que Rapha Bounzeki était né le 4 août 1961 à Brazzaville et mort le 10 mai 2008 des suites d'un malaise causé par une crise d'hypertension à l'âge de 47 ans.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X