Cote d'Ivoire: Mise en place d'un plan de délestage face aux coupures de courant

Depuis un mois, la Côte d'Ivoire est aux prises avec les coupures de courant. La Compagnie ivoirienne d'électricité (CEI) met en place un programme de délestage drastique pour les ménages, à compter de mardi 11 mai, après avoir mis à contribution les grandes entreprises du pays, il y a quelques jours.

Des coupures de six heures, chaque jour, selon des plages horaires (6h00-12h00 ou 12h00-18h00) et qui tourneront d'une semaine sur l'autre, en fonction des quartiers. C'est ce qui attend les Ivoiriens à compter, de mardi.

« Tout est mis en œuvre pour éviter les interruptions entre 18h00 et 6h00 du matin », tempère toutefois Mathias Kouassi, Directeur général adjoint de la CIE. Le dimanche, jour de moindre demande, n'est pas concerné par ces délestages, pour l'instant.

Pour tenter de combler un déficit de 100 à 200 Mégawats, selon les heures de la journée, la CIE a déjà mis 180 grandes entreprises à contribution. Elles ne pourront compter que sur 48 heures d'alimentation électrique, entre le lundi et le samedi, plus 16 heures le dimanche. Selon le ministre de l'Énergie, Thomas Camara, cette situation pourrait durer deux mois. Il y a deux semaines, la CIE avait évoqué un possible retour à la normale, au mois d'août seulement.

À l'origine de ce déficit de production électrique, selon la CIE : des travaux retardés pour cause de Covid-19 dans plusieurs centrales thermiques du pays. Autre raison invoquée : une saison sèche qui dure. Les pluies se font attendre et le niveau des lacs des barrages hydro-électriques est particulièrement bas. Par ailleurs, les fortes chaleurs provoquent davantage de demande en électricité. Les Ivoiriens en sont donc réduits à scruter le ciel, en espérant les fortes pluies de mai.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X