Afrique: L'ancien patron de l'athlétisme international, Lamine Diack, de retour au Sénégal

Lamine Diack

Condamné par la justice française en septembre dernier dans une vaste affaire de corruption sur fond de dopage d'athlètes russes, il est arrivé hier lundi soir 10 mai à Dakar. Il était retenu en France en raison d'une mise en examen dans une deuxième affaire, sur des soupçons d'achat de votes dans l'attribution des Jeux olympiques de Rio 2016 et Tokyo 2020.

Un retour sans tambours ni trompettes car il ne souhaitait pas d'« accueil populaire » à l'aéroport. Après plus de cinq ans d'absence, l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme Lamine Diack « veut d'abord retrouver sa famille pour la fête de la Korité » - qui marque la fin du Ramadan - expliquent des proches. Mais il reste à la disposition de la justice française. « Quand je lai accompagné pour retirer son passeport, il était à la fois très heureux et ému. Lamine Diack est encore sous contrôle judiciaire, il fait l'objet de poursuites et il se battra jusqu'au bout pour laver son honneur, donc l'heure n'est pas encore à la fête, même si aujourd'hui c'est un jour heureux, de retrouvailles », explique son avocat, Maître Simon Ndiaye.

Un retour rendu possible grâce à la caution versée par le club de football du Jaraaf, que Lamine Diack avait présidé à deux reprises. « Nous sommes soulagés qu'il puisse retrouver son pays. On ne faisait que lui rendre une partie infime de ce qu'il nous a donné. Le Jaraaf dispose d'un patrimoine foncier dans Dakar et sa région qui peuvent être évalués à plusieurs milliards. Et si nous disposons de cela, c'est grâce à Lamine Diack, parce que pour nous Lamine Diack demeure l'éternel président. »

Après les retrouvailles familiales, le « Collectif de soutien à Lamine Diack » indique qu'une déclaration devant la presse est envisagée, « le moment venu ».

Le Sénégalais de 87 ans a bénéficié d'une levée de la mesure d'interdiction de sortie du territoire français, contre le paiement d'une caution de 500 000 euros (environ 330 millions de FCFA). Lamine Diack avait fait appel de sa condamnation à quatre ans de prison, dont deux fermes, dans l'affaire de corruption liée à des cas de dopage en Russie. Aucune date n'a encore été fixée pour ce procès en appel.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X