Sénégal: Complicité d'escroquerie - Un étudiant sénégalais établi en Turquie écope du sursis

Étudiant en Master, filière business en Turquie, S. Sow était venu au Sénégal pour le décès d'un proche. Pendant une vingtaine de jours, il a hébergé, chez ses parents, à Guédiawaye, trois Gambiens qui ont voulu transité par Dakar pour se rendre en Europe.

Pour les formalités, Sow a réclamé 2.300 dollars Us pour chaque candidat au voyage, soit 1,25 million de FCfa. À cet effet, ils lui ont versé des acomptes.

Malheureusement, le premier candidat, en partance pour la Russie, a été refoulé. Les deux autres, restés chez lui, ont alors refusé de payer le reliquat du montant convenu et réclamé leurs acomptes. Sow a ainsi requis les services de gros gaillards pour faire peur aux Gambiens et les obliger à sortir de son domicile.

Ces derniers qui ne se sont pas présentés à la barre du Tribunal des flagrants délits de Pikine-Guédiawaye, vendredi dernier, ont déclaré à l'enquête, avoir été blessés et dépouillés de leur argent. Poursuivi pour vol, violences et voies de fait ainsi que pour complicité d'escroquerie, Sow a reconnu avoir recruté deux «gros bras» pour intimider ses invités.

Toutefois, il a nié avoir volé leur argent. Au sujet de son implication sur le voyage clandestin, l'étudiant a nié être un trafiquant de migrants. Il s'est contenté de mettre les plaignants en rapport avec un certain Pape.

Convoquée comme témoin, sa mère K. Dia a soutenu que son fils hébergeait des Gambiens, mais ils parlaient l'anglais et elle ignorait pourquoi ils étaient venus au Sénégal.

Convaincu que le prévenu fait partie d'un réseau de trafiquants de migrants, le Procureur a requis six mois ferme pour complicité d'escroquerie. Le conseil de la défense, Me Domingo Dieng, a regretté le faux bond des parties civiles.

Son client a voulu renvoyer l'ascenseur à un bienfaiteur qui l'avait hébergé durant ses premiers jours en Turquie et qui lui a demandé de s'occuper de ses amis Gambiens. Dans son verdict, le Tribunal a condamné S. Sow à six mois assortis du sursis pour le délit d'escroquerie.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X