Afrique de l'Ouest: Réforme institutionnelle de la CEDEAO - Le Président s'est entretenu avec la ministre des Affaires étrangères du Ghana

La réforme de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) était hier au menu des discussions que le Chef de l'État Alassane Ouattara a eues avec le ministre des Affaires étrangères du Ghana, pays qui assure la présidence depuis le 57e sommet des Chefs d'État et de gouvernement de l'organisation régionale, en septembre 2020.

« Je suis ici avec le président de la Commission de la Cedeao, Jean Claude Brou, qui est d'ailleurs un de vos compatriotes. Nous sommes venus voir le Président de République Alassane Ouattara, pour aborder des questions relatives aux réformes institutionnelles de la Cedeao», a déclaré le Chef de la diplomatie ghanéenne, Shirley Ayorkor Botchway, au terme de l'audience.

Elle a ajouté que la prise en compte des préoccupations et aspirations quotidiennes des populations de cet espace communautaire (la Cedeao des peuples) était également au centre des échanges. «Nous avons également abordé des questions relatives aux fossés qui existent entre les populations et les pays membres et l'institution de la Cedeoa du Ghana», a expliqué la ministre des Affaires étrangères.

Depuis plusieurs années, l'institution s'est engagée dans une réforme institutionnelle. « Elle a été demandée par les chefs d'État et de gouvernement pour renforcer l'efficacité des institutions de la Cedeao, rationaliser leur fonctionnement et maîtriser les coûts de leurs opérations», avait expliqué Jean-Claude Brou, le président de la Commission, le 13 novembre 2017 à Abuja au Nigeria, au cours de la 22e réunion du Comité de l'administration et des finances de la Cedeao.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X