Madagascar: Ils ont fait le buzz... - Une séance plénière en ligne et pratique politique

Il y a eu de quoi rendre fous et folles les internautes de la planète Facebook. Une page, ayant apparemment une dent contre le pouvoir actuel, a partagé le discours d'un député capté lors de la séance plénière de l'Assemblée nationale la semaine passée.

Le monsieur n'a apparemment pas supporté le fait que des jeunes diplômés « de la province de Toliara et Fianarantsoa » qui l'avaient sollicité pour le concours national d'entrée à la police nationale n'aient pas tous été reçus. Les réactions des internautes, concernant « cette collaboration avec le pouvoir » comme l'a qualifié l'élu, ont été assez riches : « sans aucune conscience qu'il s'agit d'une institutionnalisation et d'une formalisation du trafic d'influence », « une demande pour une ouverture d'enquête sur ce trafic d'influence et corruption », « est-ce votre façon de vous réunir, on vous paie pour cela ?», « donc quand vous tenez une assemblée, ce sont toujours les avantages entre copains que vous mettez en avant ? ». Ces quelques commentaires des « facebookers » suffisent à résumer l'ensemble des 439 commentaires. Et surtout, un record de 373 partages. Cette vidéo a été l'une des plus partagées ces derniers mois sur la planète Facebook.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X