Madagascar: Barea - « Il faut miser sur les joueurs locaux », plaide Marcellin Tantseraky

interview

Tantseraky Marcellin, le milieu tournant du BTM FC est parti très tôt en Italie

Les Barea restent une affaire de tous les Malgaches. Ici comme ailleurs, c'est devenu le sujet de tous les instants. L'ancien du Club M de 1979 à 1980 et néanmoins premier professionnel malgache en Italie, Tantseraky Marcellin n'hésité pas à prendre fait et cause pour les joueurs locaux. Jugez-en plutôt.

Les Barea sont à un tournant de leur histoire car soit ils resteront aux mains de Nicolas Dupuis, soit ils changent pour Éric Rabesandratana ?

« C'est étrange qu'on en fait tout un plat car partout ailleurs, un mauvais résultat entraîne de facto le limogeage de l'entraîneur. Même le grand Mourinho n'y échappe pas. C'est presque la règle. D'ailleurs je ne comprends pas l'attitude de Alfred Randriamanampisoa qui a limogé l'entraîneur Bob à la tête d'Elgeco Plus après un début poussif de son club alors qu'il s'acharne aujourd'hui pour garder Dupuis. Cela n'a pas de sens. A mon avis, on se devait de changer l'entraîneur après la défaite de 0 à 4 en Éthiopie »

Pour revenir à ce naufrage à Bahir Dar, vous pensez que les Barea auraient pu gagner ou tout au moins ramener un match nul ?

« Sans aucun doute si on avait donné une chance aux joueurs locaux plus résistants à la chaleur et à l'altitude. Mais je pense sérieusement que les joueurs locaux sont meilleurs que ceux évoluant en National 2 en France A l'avenir il est préférable de ne retenir que les joueurs évoluant en Ligue 1 et Ligue 2, en Liga, en Premier League ou en Série A.

Mais je le dis et redis, les joueurs locaux peuvent très bien faire l'affaire car ils ont le niveau et surtout l'endurance depuis l'existence de la Pro League. »

Et pour l'encadrement ?

» Je suis pour Éric Rabesandratana. Il possède le diplôme d'entraîneur et il connaît bien le haut niveau quand il était capitaine du PSG. Mieux, je suis prêt à lui apporter mon aide s'il a besoin d'un assistant quitte à faire un break sur mon travail en France ».

Même en sachant que l'ambiance est plus malsaine au sein de la FMF scindée en deux ?

« C'est grave d'en arriver là car on risque tout simplement une suspension par la FIFA. Je ne suis pour personne mais si la FIFA reconnaît encore Raoul comme président c'est qu'elle a ses raisons. J'ai appris que deux de ses proches collaborateurs et membres de la FMF ont été aussi visés par une IST en se rendant en Ethiopie. C'est louche. La question est de savoir qui tiendrait-on responsable d'une suspension par la FIFA de 5 ans comme c'était le cas de l'île Maurice pour des raisons similaires. »

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X