Madagascar: Commerce - Optimiser la consommation

La Jirama, sous la fourche caudine de la Banque mondiale, devait appliquer le système de tarification Optima, depuis le 1er mai. Pour le calcul en valeur des consommations en eau et électricité de leurs abonnés. Les changements, s'il y en avait, devraient être palpables sur les prochaines factures, avec une nouvelle présentation, plus lisible, et avec davantage de précisions.

D'autres secteurs lui ont emboîté le pas. Comme une société de télécommunications. Elle a imposé deux systèmes de tarification pour l'achat de forfaits de connexion. Pour les entreprises et pour les particuliers. Avec des avantages et des inconvénients. Par exemple, pour 2 GO, un particulier peut l'avoir pour 12 500 ariary. 28 000 pour un salarié d'une société avec le système de flotte.

Mais celui-ci bénéficie d'un tarif dégressif s'il veut 15 GO pour 108 000 ar. Soit 7 XGO (2 +1), ce qui reviendrait à plus 196 000 ariary, si on part de l'hypothèse de 28 000 ariary pour un GO. Plus on achète, moins on paye. En mathématiques appliquées, à la base de ces « innovations », il est question de minimiser les coûts et de maximiser la production.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X