Madagascar: Anjozorobe - Sort incertain des derniers otages

Une collecte de renseignements visant à retrouver et libérer cinq derniers otages toujours détenus par une bande de ravisseurs dans le district d'Anjozorobe bat son plein.

Des gendarmes et militaires affichant leur volonté d'en découdre avec les criminels sont toujours sur le terrain. Le sort des victimes demeure incertain. Leur famille essaie de procéder à des pourparlers avec les kidnappeurs, mais cela ne serait pas concluant. Elle n'a pas réussi à compléter la rançon réclamée qui s'élève à plusieurs millions d'ariary.

Quatre des otages viennent d'Amparatanjona. Ils sont un chef de famille, ses deux enfants et son frère. Ils ont été enlevés le 27 avril. « Ils sont aujourd'hui à leur quinzième jour de captivité. On ne sait plus ce qui leur est arrivé. Le mystère s'épaissit », soupire un proche.

L'autre otage est une femme. Elle a été ravie avec cinq hommes le dimanche 2 mai, à Ambohimiarina Betatao. Ses amis ont pu se libérer lors d'un accrochage dès le lendemain soir.

La gendarmerie a intensifié son opération qui s'est soldée par l'arrestation de quatorze auteurs principaux et complices de ces deux rapts. Ils ont été traduits au parquet, la semaine passée où douze ont été jetés en prison.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X