Algérie: Culture de l'enfant - Signature d'une convention entre le ministère de la Culture et l'ONPPE

Alger — Le ministère de la Culture et des Arts et l'Organe national de la protection et de la promotion de l'enfance (ONPPE) ont signé une convention portant appui à la coopération et de la coordination bilatérales pour renforcer la protection des droits de l'enfant et la promotion de l'enfance.

Cosignée par la ministre de la Culture, Malika Bendouda et la présidente de l'ONPPE, Meriem Charfi, en présence des cadres des deux départements, la convention a pour objectif "la définition des conditions et des modalités d'élargissement de la coopération entre le ministère et l'ONPPE.

La convention porte sur l'organisation en collaboration d'activités culturelles pour enfants telles que le festival de la bande dessinée, de la littérature et du livre des jeunes et le festival de la lecture".

Elle a également pour objectif de permettre aux enfants aux besoins spécifiques d'accéder aux espaces publics de lecture tout en offrant cette frange les facilités nécessaires, en sus de l'intégration des enfants aux différents ateliers artistiques et pédagogiques (musique, dessin, théâtre) et de la création de clubs culturels.

La cérémonie de signature a eu lieu à l'occasion de l'organisation d'une journée d'études sur "le droit des enfants autistes à la culture".

Intervenant à cette occasion, Mme. Bendouda a affirmé "nous avons réalisé, aujourd'hui, un premier pas pour les enfants autistes qui, eu aussi, ont le droit d'accéder à la culture".

"Les espaces de culture relevant du ministère, notamment les bibliothèques sont mobilisés pour offrir une animation culturelle à cette catégorie", a-t-elle souligné.

Pour sa part, Mme Cherfi a salué, dans son allocution, l'initiative de conclure une convention de coopération entre ses services et ceux du ministère de la Culture et des arts, qui concerne « l'élargissement du cercle de coopération et l'encouragement des activités culturelles et artistiques destinées aux enfants sans discrimination grâce à l'élaboration de programmes nationaux communs concernant la vie et la culture de l'enfant ».

A cette occasion, elle a rappelé que l'intérêt accordé par notre pays à la protection des enfants découle de notre héritage, un intérêt qui ne cesse d'enregistrer des progrès remarquables dans la réalisation de plus d'acquis et de réalisations dans le cadre d'une politique nationale globale basée sur l'arsenal juridique qui consacre les droits de l'enfant et sur la mise en œuvre des obligations internationales pertinentes de notre pays, notamment la Convention internationale des droits de l'enfant dont l'Algérie a été parmi les premiers pays à ratifier.

Mme Cherfi a évoqué les efforts de l'Organe en faveur des enfants autistes, soulignant que «l'indicateur le plus important de l'avancement de la civilisation des nations réside dans leur attachement à l'éducation des générations, notamment les enfants aux besoins spécifiques et les autistes.

La manifestation a été marquée par des interventions sur la «santé mentale des enfants» et les «préoccupations des familles d'enfants autistes via le numéro vert 1111 de l'Organe», en sus des «expériences de nombreuses associations spécialisées dans le domaine de prise en charge de cette catégorie ».

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X